APS ’’CASH TRANSFER’’ : PLUS DE 2 MILLIARDS CFA AUX MÉNAGES DE KAFFRINE APS « RAABI », LE DESTIN TRAGIQUE DE LA FEMME SÉNÉGALAISE SUR LES PLANCHES DE SORANO AIP Une mission de redynamisation du comité local de lutte contre la migration irrégulière à Daloa AIP Un plan d’action en élaboration pour repenser le système LMD dans le supérieur public AIP Le budget triennal 2023-2025 de la commune de N’douci en hausse APS Un animateur de radio invite les jeunes chanteurs à davantage s’inspirer du folklore local APS SAINT-LOUIS : LES PARTENAIRES SOCIAUX INVITÉS À PRIVILÉGIER LE DIALOGUE APS Diverses activités culturelles au menu du Festival de cinéma « Les Téranga » APS 1,4 milliards FCFA pour soutenir des projets de la Grande muraille verte GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi

Bientôt un salon pour la sauvegarde des arbres nourriciers d’Afrique en Côte d’Ivoire


  4 Mai      84        Agriculture (2875), Evénements (479),

   

Abidjan, 04 mai 2022 (AIP)- La première édition du Salon des arbres nourriciers d’Afrique, qui vise à sauvegarder et valoriser les espèces indigènes d’arbres fruitiers du continent africain, se tiendra en 2024 en Côte d’Ivoire, a annoncé, mardi 3 mai 2022, à Abidjan, le concepteur et commissaire général du Salon, Ibrahim Ouattara, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Le néré (Parkia biglobosa), le amvout (Trichoscypha abut), le sunsun (Diospyros mespiliformis), l’apki (Ricinodendron heudoletii), le manketti ou mongongo (Schinziophyton rautanenii), le baobab (Adansonia digitata), le kplé ou le manguier sauvage (Irvinguia gabonensis), le n’tabakoumba (Detarium microcarpum), le mahobohobo ou la prune à sucre (Uapaca kirkiana), le moabi (Baillonella toxiperma), le bitéi (Beilschmiedia manii), l’azanza ((Azanza garckeana), le marula (Sclerocarya birrea), le karité (Butyrospermum parkii), le wou-ticli (Myrianthus arboreus) ou le dattier du désert (Balanites aegiptica) sont des exemples de ces nombreuses espèces indigènes.

Selon M. Ouattara, ces arbres nourriciers sont d’une importance vitale parce qu’ils sont utilisés par les populations locales à des fins alimentaires, nutritionnelles, thérapeutiques, économiques et culturelles qui laissent entrevoir d’importantes perspectives de développement. « Cependant ces ressources naturelles sont menacées de raréfaction, voire de disparition », a-t-il déploré.

« Le salon des arbres nourriciers d’Afrique, appelé symboliquement ‘’Les étals du néré’’, est un évènement de portée internationale qui s’organise autour des espèces indigènes d’arbres fruitiers du continent africain. Ce Salon s’inscrit dans leur sauvegarde et leur valorisation dans une perspective de développement durable », a-t-il expliqué.

Au menu de ce salon, il y aura des expositions, des communications et ateliers, un espace gastronomique, des émissions télé et radio in situ, des animations diverses, des visites de sites et des remises de prix.

Le salon des arbres nourriciers d’Afrique se tiendra une fois tous les deux ans à Abidjan. Il accueillera des participants et des visiteurs venus d’Afrique et d’autres continents, a conclu M. Ouattara.

Dans la même catégorie