MAP Mondial Qatar 2022: scènes de joie et liesse populaire à Dakar après la qualification des Lions de la teranga pour les 8-èmes de finale MAP Casablanca: la 3ème édition de l’Africa Place Marketing sous le signe de la participation citoyenne MAP Cameroun: 15 morts dans l’éboulement de Yaoundé (nouveau bilan) ACP Plaidoyer pour doter les centres et institutions de recherche de la RDC des plans stratégiques ACP Présentation du rapport de l’étude des perceptions des populations sur les services de police ACP Plaidoyer pour la création d’un fonds en faveur des victimes des conflits armés en RDC ACP Présentation en sous-commissions des mesures liées à la loi relative à l’entrepreneuriat et Start-ups en RDC ACP Finances : le développement du secteur agricole porteur de croissance en Afrique est perplexe ACP Kinshasa : relance des travaux de construction de la maison de l’entrepreneuriat Congolais APS Cumul de cartons: Idrissa Gana Guèye va rater les huitièmes de finale

Bientôt un salon pour la sauvegarde des arbres nourriciers d’Afrique en Côte d’Ivoire


  4 Mai      141        Agriculture (3275), Evénements (503),

   

Abidjan, 04 mai 2022 (AIP)- La première édition du Salon des arbres nourriciers d’Afrique, qui vise à sauvegarder et valoriser les espèces indigènes d’arbres fruitiers du continent africain, se tiendra en 2024 en Côte d’Ivoire, a annoncé, mardi 3 mai 2022, à Abidjan, le concepteur et commissaire général du Salon, Ibrahim Ouattara, rapporte une note d’information transmise à l’AIP.

Le néré (Parkia biglobosa), le amvout (Trichoscypha abut), le sunsun (Diospyros mespiliformis), l’apki (Ricinodendron heudoletii), le manketti ou mongongo (Schinziophyton rautanenii), le baobab (Adansonia digitata), le kplé ou le manguier sauvage (Irvinguia gabonensis), le n’tabakoumba (Detarium microcarpum), le mahobohobo ou la prune à sucre (Uapaca kirkiana), le moabi (Baillonella toxiperma), le bitéi (Beilschmiedia manii), l’azanza ((Azanza garckeana), le marula (Sclerocarya birrea), le karité (Butyrospermum parkii), le wou-ticli (Myrianthus arboreus) ou le dattier du désert (Balanites aegiptica) sont des exemples de ces nombreuses espèces indigènes.

Selon M. Ouattara, ces arbres nourriciers sont d’une importance vitale parce qu’ils sont utilisés par les populations locales à des fins alimentaires, nutritionnelles, thérapeutiques, économiques et culturelles qui laissent entrevoir d’importantes perspectives de développement. « Cependant ces ressources naturelles sont menacées de raréfaction, voire de disparition », a-t-il déploré.

« Le salon des arbres nourriciers d’Afrique, appelé symboliquement ‘’Les étals du néré’’, est un évènement de portée internationale qui s’organise autour des espèces indigènes d’arbres fruitiers du continent africain. Ce Salon s’inscrit dans leur sauvegarde et leur valorisation dans une perspective de développement durable », a-t-il expliqué.

Au menu de ce salon, il y aura des expositions, des communications et ateliers, un espace gastronomique, des émissions télé et radio in situ, des animations diverses, des visites de sites et des remises de prix.

Le salon des arbres nourriciers d’Afrique se tiendra une fois tous les deux ans à Abidjan. Il accueillera des participants et des visiteurs venus d’Afrique et d’autres continents, a conclu M. Ouattara.

Dans la même catégorie