MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Côte d’Ivoire / Le manioc pourrait faciliter l’atteinte de « zéro faim » en 2030, révèle la DG de la Recherche scientifique et de l’Innovation


  31 Octobre      52        Société (37816),

   

Abidjan, 31 oct (AIP) – Le manioc est consommé par près de 800 millions de personnes dans le monde, dont 500 millions en Afrique et pourrait faciliter l’atteinte de « zéro faim » en 2030 envisagé par les Objectifs de développement durable, a déclaré, mercredi, la directrice générale de la Recherche scientifique et de l’Innovation du ministère de la l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mme Acray Zengbè Petronille.

Mme Acray Petronille a fait cette déclaration à l’ouverture d’un séminaire consacré à la conception des lignes directrices d’élaboration de plans d’action nationaux et régionaux contre les maladies virales du manioc.

« En plus de sa consommation, l’augmentation de la production du manioc de qualité est favorisée par son potentiel industriel en termes de produits dérivés, tels que le papier, la colle, la farine, l’attiéké, le gari, la pâte fermentée, l’amidon », a-t-elle souligné, notant que « ces produits dérivés pourraient aussi remplacer les importations de nourritures et assurer à nos populations l’auto-suffisance alimentaire à terme ».

L’objectif d’une élimination de la faim et de la malnutrition sous toutes leurs formes d’ici à 2030 vise entre autres à encourager les pratiques agricoles durables afin que la croissance de la production alimentaire ne se fasse pas aux dépens de l’environnement.

En cela, le programme WAVE qui a vocation à garantir la sécurité alimentaire à travers les fruits de la Recherche contribuera sans nul doute à l’atteinte de cet objectif « Zéro faim », d’autant plus que que le manioc est une riche source de calories, moins cher et résistant aux changements climatiques, a-t-elle ajouté.

Face à la menace de maladies virales (Mosaïque africaine et Striure brune), capables de causer des pertes du rendement de 40 à 100%, le programme WAVE, financé depuis 2015 par la Fondation Melinda et Bill Gates, a ouvert un atelier pour élaborer des plans d’action nationaux et régionaux de prévention et de lutte contre ces menaces.

Dans la même catégorie


Article

  22 Janvier     19

Article

  22 Janvier     17

Article

  22 Janvier     16

Article

  22 Janvier     18