MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

Des enfants expulsés d’Angola pour la RDC ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence (UNICEF)


  31 Octobre      58        Photos (4441), Securité (2155), Société (37816),

   

Abidjan, 31 oct (AIP) – Au moins 80.000 enfants récemment expulsés d’Angola en République démocratique du Congo (RDC) ont besoin d’une aide humanitaire, a souligné mardi Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF).

« Plus de 300.000 citoyens congolais ont été expulsés d’Angola depuis le 1er octobre, ce qui inquiète les partenaires humanitaires sur l’apparition d’une autre crise pour un pays déjà aux prises avec de multiples conflits », a déclaré le porte-parole de l’UNICEF, Christophe Boulierac, au cours d’un point de presse à Genève.

Selon M. Boulierac, l’arrivée de rapatriés congolais au cours des dernières semaines s’est produite principalement dans la province du Kasaï, bien que certains enfants et familles soient rentrés dans les provinces voisines, notamment le Kasaï central et au Kwango.

Selon l’UNICEF, aux divers points frontaliers avec l’Angola, les services nationaux de migration sont débordés par le grand nombre de personnes retournant en RDC, dont beaucoup restent concentrées dans de petites villes frontalières. Les autorités craignent la recrudescence des épidémies, compte tenu de la proximité avec laquelle la population rapatriée vit actuellement.

Dans la même catégorie


Article

  22 Janvier     19

Article

  22 Janvier     17

Article

  22 Janvier     16

Article

  22 Janvier     18