MAP Le président de la CAF satisfait du stade d’Olembe au Cameroun devant accueillir les matchs de la CAN-2022 ANP « A la cure salée, nous célébrons l’histoire et le patrimoine culturels riches et diversifiés du Niger » (Ambassadeur des États Unis) AIP Côte d’Ivoire: La rentrée académique 2021-2022 fixée au 18 octobre AIP Trois ponts sur l’axe Bouna-Nassian détruits par les eaux de pluies AIP Le ministre Adama Diawara salue l’excellence des travaux de recherche du CSRS AIP Football : Gbohouo Sylvain signe en Ethiopie MAP Macky Sall : La lutte contre la corruption « doit rester un combat de tous et de tous les jours » MAP Nigeria: un officier enlevé dans une académie militaire libéré MAP L’OIM organise le premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, édition 2021

EXIT L’EUROPE, L’AMÉRIQUE DU SUD TEND LA MAIN À L’AFRIQUE


  10 Octobre      27        Coopération (1273),

   

Thiès, 9 oct (APS) – Plusieurs sélections sud-américaines vont croiser

leurs homologues d’Afrique lors de la fenêtre internationale du mois

en cours, au moment où celles de l’Europe, avec la création de la

Ligue des nations, peinent à s’ouvrir aux autres confédérations de

football.

Le Brésil, l’une des sélections de football les plus cotées sut le

plan international, va jouer deux matchs amicaux contre le Sénégal, le

10 octobre, et le Nigeria, trois jours plus tard, à Singapour.

Durant cette trêve internationale, les sélections de la Colombie et du

Chili ont décidé de se mesurer respectivement à l’Algérie, championne

d’Afrique, et à la Guinée, qui sort d’une CAN 2019 mitigée, avec une

élimination en huitièmes de finale.

Dans un passé récent, des sélections africaines (l’Afrique du Sud et

le Gabon surtout) ont payé cher pour jouer contre le Brésil.

Et selon un entretien paru dans la presse, il se trouve que le

football brésilien trouve un réel intérêt à se mesurer « à la puissance

athlétique et physique » des Africains.

Dans un entretien publié dans les médias sénégalais, Kleber Xavier, le

coach adjoint du Brésil, reconnaît que « le Sénégal et le Nigeria sont

des équipes très fortes ».

« La plupart de leurs joueurs évoluent en Europe, dans des clubs de

niveau moyen ou élevé. Ce sont des adversaires auxquels nous devons

faire face, car cela nous donnera une connaissance de ces

écoles », a expliqué Xavier.

Dans la même catégorie