MAP Rwanda: les listes des candidats à la Présidentielle et aux législatives dévoilées ATOP Le plan de développement communal de la municipalité de kpélé 2 validé ATOP Assoli : tabaski / des sachets de viande distribue à 1260 démunis AIP Un nouveau corridor logistique Europe-Afrique bientôt ouvert pour offrir des opportunités commerciales aux entreprises ivoiriennes AIP La MUGEF-CI et les directeurs des établissements publics hospitaliers s’accordent pour une meilleure prise en charge des mutualistes ANP Niamey : Le lendemain de la fête de Tabaski ou jour du partage et de solidarité entre les musulmans MAP L’UA condamne fermement les attaques de civils par les ADF à Béni et Lubéro dans la Province du Nord Kivu en RDC APS Les Sénégalais invités à maintenir les villes et les campagnes propres APS L’ambassadeur du Maroc au Sénégal salue le message de paix du chef de l’Etat APS Le Président Bassirou Diomaye Faye se réjouit du climat de paix et de concorde

Guinée/fête du 08 mars : « Près de 80% des postes de décision occupés par les femmes à la Douane », dixit Komah Makany


  9 Mars      44        LeaderShip Feminin (448),

 

Conakry, 09 mars (AGP)- Le sous-lieutenant Komah Makany en service à la Douane Nationale au Park- container de la Douane Nationale a soutenu qu’à la douane nationale, les femmes occupent près de 80% des postes de décision. Cette annonce a été faite à l’occasion de la célébration de la journée internationale des femmes le 8 mars 2020 au Palais du peuple.
A l’entame de ses propos, le sous-lieutenant Komah Makany a rassuré qu’au niveau de la douane nationale, la question du genre ne souffre d’aucune entorse, les femmes occupent près de 80% des postes décision à la satisfaction de tous.
«  Il y a beaucoup de femmes qui occupent des postes de responsabilité. Le genre n’est pas ségrégué à la douane. Le directeur général des services de douanes, le général de brigade Toumany Sangaré met tout en œuvre pour l’épanouissement de la femme au sein de sa structure » a précisé le sous-lieutenant avant de dire que « nous sommes à notre juste valeur ».
Sachant qu’on ne peut pas obtenir tout dans un plateau d’or, le sous-lieutenant Komah Makany a invité les femmes guinéennes à s’intéresser à la formation qui peut les permettre au moment venu, de tenir tête devant les hommes jusqu’ici indéboulonnables.
« C’est l’occasion pour moi de dire aux femmes d’accepter de se former même s’il y a des postes de responsabilité on peut les mettre, mais si elles ne connaissent pas, comment elles vont évoluer » a-t-elle indiqué avant d’insister qu’à la douane la femme n’est pas ségréguée.
Elle a par ailleurs souligné qu’elle parvient avec aisance à concilier ses charges administratives avec celles de son foyer.

Dans la même catégorie