ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

L’ETAT INVITÉ À RENFORCER LA FIABILITÉ DE L’ÉTAT CIVIL EN MILIEU RURAL


  31 Mars      41        Société (37079),

   

Kaffrine, 31 mars (APS) – Le directeur d’Amnesty Sénégal, Seydi
Gassama, a souligné dimanche à Kaffrine (centre) l’importance pour les
pouvoirs publics de rendre davantage fiable l’état civil de certaines
localités afin d’éviter d’éventuels trafics pouvant porter préjudice à
des enfants.

‘’Il faut former le personnel et fiabiliser l’état civil pour éviter
les trafics qui portent préjudice à beaucoup d’enfants au Sénégal.
L’Etat doit mettre les moyens pour permettre de le rendre davantage
fiable’’, a-t-il indiqué à la clôture d’une formation d’élus locaux à
la maîtrise de l’état civil.

‘’Dans certaines communes du Sénégal en milieu rural, l’état civil est
très mal organisé. Les centres sont éloignés des villages, alors que
très souvent, l’Officier d’état civil est un bénévole’’, a soutenu
Seydi Gassama.

‘’On ne peut pas comprendre qu’au Sénégal, au 21 e siècle, l’état
civil ne soit pas encore fiable alors que c’est une condition
importante à l’exercice des droits de la citoyenneté’’, a-t-il fait
remarquer.

Selon lui, un enfant ne disposant de pièces d’état civil peut
rencontrer des difficultés à bénéficier de certains programmes de
l’Etat en matière de santé et d’éducation.

‘’Il est important que les enfants soient déclarés à leur naissance.
C’est un droit humain fondamental’’, a insisté le directeur d’Amnesty
Sénégal.

Dans la même catégorie