AIP Les experts du CNRA lance l’étude-pilote de l’intégration culture-élevage MAP Plus de 13 millions de Zambiens risquent d’être infectés par des maladies tropicales (ministre) MAP Effondrement d’un immeuble au Nigeria : Sept personnes secourues MAP L’adoption par le CPS de l’UA de la «Déclaration de Tanger», une reconnaissance de la pertinence de l’approche multidimensionnelle du Maroc (Diplomate) MAP L’Angola a besoin de fonds supplémentaires pour achever le processus de déminage (responsable) MAP Le Grand stade d’Agadir, une « infrastructure sportive prometteuse » (média nigérien) AIP Lancement d’une semaine de la sécurité routière sur toute l’étendue du territoire national MAP Plus de 13 millions de Zambiens risquent d’être infectés par des maladies tropicales (ministre) MAP La SADC appelle à un dialogue national urgent en Eswatini AIP Un forum pour promouvoir la protection de l’environnement et le développement durable annoncé à Abidjan

L’ETAT INVITÉ À RENFORCER LA FIABILITÉ DE L’ÉTAT CIVIL EN MILIEU RURAL


  31 Mars      51        Société (41010),

   

Kaffrine, 31 mars (APS) – Le directeur d’Amnesty Sénégal, Seydi
Gassama, a souligné dimanche à Kaffrine (centre) l’importance pour les
pouvoirs publics de rendre davantage fiable l’état civil de certaines
localités afin d’éviter d’éventuels trafics pouvant porter préjudice à
des enfants.

‘’Il faut former le personnel et fiabiliser l’état civil pour éviter
les trafics qui portent préjudice à beaucoup d’enfants au Sénégal.
L’Etat doit mettre les moyens pour permettre de le rendre davantage
fiable’’, a-t-il indiqué à la clôture d’une formation d’élus locaux à
la maîtrise de l’état civil.

‘’Dans certaines communes du Sénégal en milieu rural, l’état civil est
très mal organisé. Les centres sont éloignés des villages, alors que
très souvent, l’Officier d’état civil est un bénévole’’, a soutenu
Seydi Gassama.

‘’On ne peut pas comprendre qu’au Sénégal, au 21 e siècle, l’état
civil ne soit pas encore fiable alors que c’est une condition
importante à l’exercice des droits de la citoyenneté’’, a-t-il fait
remarquer.

Selon lui, un enfant ne disposant de pièces d’état civil peut
rencontrer des difficultés à bénéficier de certains programmes de
l’Etat en matière de santé et d’éducation.

‘’Il est important que les enfants soient déclarés à leur naissance.
C’est un droit humain fondamental’’, a insisté le directeur d’Amnesty
Sénégal.

Dans la même catégorie