GNA STAR Ghana Foundation to develop roadmap to address northern floods ABP Institutions / Le médiateur Pascal Essou au cabinet du président du Conseil économique et social ABP Environnement / Lancement officiel du projet Benkadi-Bénin GNA Taxi drivers urged to be security conscious GNA Come and let’s build Ghana-Ofori Atta GNA Stakeholders discuss ways to boost support for Micro, small and medium enterprises GNA KGL Group sponsors maiden edition of diasporan investment summit APS AMY MBACKÉ THIAM AUX JEUNES ATHLÈTES : « CROYEZ-EN VOUS-MÊMES ET NE VOUS FIXEZ AUCUNE LIMITE » APS COUPE ARABE U20 : LES LIONCEAUX DOMINENT LES COMORES ABP Coopération / Le MCA-Bénin II fête l’an 4 de son 2ème Compact

L’ETAT INVITÉ À RENFORCER LA FIABILITÉ DE L’ÉTAT CIVIL EN MILIEU RURAL


  31 Mars      35        Société (33461),

   

Kaffrine, 31 mars (APS) – Le directeur d’Amnesty Sénégal, Seydi
Gassama, a souligné dimanche à Kaffrine (centre) l’importance pour les
pouvoirs publics de rendre davantage fiable l’état civil de certaines
localités afin d’éviter d’éventuels trafics pouvant porter préjudice à
des enfants.

‘’Il faut former le personnel et fiabiliser l’état civil pour éviter
les trafics qui portent préjudice à beaucoup d’enfants au Sénégal.
L’Etat doit mettre les moyens pour permettre de le rendre davantage
fiable’’, a-t-il indiqué à la clôture d’une formation d’élus locaux à
la maîtrise de l’état civil.

‘’Dans certaines communes du Sénégal en milieu rural, l’état civil est
très mal organisé. Les centres sont éloignés des villages, alors que
très souvent, l’Officier d’état civil est un bénévole’’, a soutenu
Seydi Gassama.

‘’On ne peut pas comprendre qu’au Sénégal, au 21 e siècle, l’état
civil ne soit pas encore fiable alors que c’est une condition
importante à l’exercice des droits de la citoyenneté’’, a-t-il fait
remarquer.

Selon lui, un enfant ne disposant de pièces d’état civil peut
rencontrer des difficultés à bénéficier de certains programmes de
l’Etat en matière de santé et d’éducation.

‘’Il est important que les enfants soient déclarés à leur naissance.
C’est un droit humain fondamental’’, a insisté le directeur d’Amnesty
Sénégal.

Dans la même catégorie