APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Présidentielles en RDC: le président sud-africain interpellé par l’opposition congolaise


  16 Août      41        Politique (17927),

   

Kinshasa, 16/08/2018 (MAP), Le parti historique de l’opposition congolaise a interpellé jeudi le président sud-africain Cyril Ramaphosa pour avoir rencontré le candidat de la majorité à la présidentielle du 23 décembre lors de sa visite en République démocratique du Congo.

Le 10 août, M. Ramaphosa avait mené une « visite de travail » à Kinshasa où il avait rencontré son homologue Joseph Kabila mais également son ex-ministre de l’Intérieur et dauphin, Emmanuel Ramazani Shadary.

« Nous tenons à vous exprimer notre inquiétude à la suite de l’audience par vous accordée à M. Emmanuel Ramazani Shadary, un des candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, lors de votre visite officielle dans notre pays, sans pour autant vous intéresser aux autres challengers », note l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

« Cet acte singulier » donne lieu à l’interprétation selon laquelle « le président sud-africain a choisi son camp et qu’il a, par la même occasion, présenté, au peuple congolais et au monde, le futur président de la République démocratique du Congo », poursuit Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS, signataire de cette lettre datée du 15 août.

« Devant pareille interprétation aussi dangereuse pour la démocratie dans notre pays, nous tenons à élever notre protestation », signale M. Kabund.

Le 8 août, le président Kabila, qui ne peut pas se représenter, a choisi M. Ramazani Shadary comme candidat de la majorité à la prochaine présidentielle.

L’Afrique du Sud est un des principaux partenaires économiques de la RDC sur le continent.

Dans la même catégorie