APS SÉNÉGAL–POLITIQUE–DIPLOMATIE / Un universitaire explique les dessous de la diplomatie de bon voisinage prônée par Dakar APS SENEGAL-AFRIQUE-DIPLOMATIE / A Banjul, Bassirou Diomaye Faye ”sera accueilli comme il se doit”, assure un officiel gambien APS SENEGAL-SIERRALEONE-COOPERATION / Le vice-président de la Sierra Leone reçu en audience par Bassirou Diomaye Faye APS SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE / Dakar et Banjul invités ‘’à jouer un rôle pilote’’ dans le processus d’intégration sous-régionale APS SENEGAL-LITTERATURE / L’Harmattan Sénégal présente deux ouvrages sur le blanchiment de capitaux dans l’UEMOA, samedi APS SENEGAL-AFRIQUE-CINEMA / Un expert salue la solidarité féminine mise en avant dans certains films pour sensibiliser sur le réchauffement climatique MAP CAN de futsal (demi-finale) : Le Maroc en finale et en Coupe du monde après sa victoire face à la Libye (6-0) MAP CAN de futsal (demi-finale): Le Maroc évince la Libye (6 – 0) se qualifie pour le Mondial MAP Le ministre malien de l’Agriculture salue les progrès du Maroc en matière de gestion d’eau et de barrages MAP Océanographie: Madagascar souhaite tirer profit de l’expérience marocaine (ministre malgache)

Relance de la filière café en Afrique : trente-cinq femmes de six pays attendues au forum des femmes d’affaire du café


  10 Novembre      38        LeaderShip Feminin (448),

 

Lomé, 10 nov. (ATOP)- Le Centre du Commerce International (ITC) et l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM), dont le Togo assure la présidence, organisent, du 9 au 11 novembre à Lomé, une formation pour le renforcement des liens techniques, commerciaux et de marketing entre les femmes à travers les chaînes de valeur du café dans les Etats-membres de l’ACRAM. Cette information a été portée à la connaissance des journalistes le lundi 7 novembre au cours d’une conference de presse.
Cette formation, placée sous le patronage du président de la République, Faure Gnassingbé, s’inscrit dans le cadre du programme ACP Business Friendly dans la chaîne de valeur du café, financé par l’Union européenne. Elle est destinée à un total de vingt-cinq participantes de six pays de l’ACRAM, notamment le Cameroun, le Gabon, la République Démocratique du Congo, le Ghana, le Libéria et le Togo. La formation connaitra également la présence de personnes ressources venant de la Belgique, de la France, du Gabon, la Guinée, de l’Inde et de l’Irlande.

La conférence de presse a été animé par le secrétaire exécutif de l’ACRAM, Ndjéwé Ismael, le point focal de l’ITC, Mory Diawara et par Elias Adodo Aboflan du comité de coordination pour les filières Café-Caacao. Ils ont précisé que la formation a pour objectif principal le lancement des groupes d’affaires ACRAM ITC femmes dans le café ; apporter un soutien au leadership des femmes dans les coopératives ; améliorer l’accès des femmes au renforcement des capacités techniques ; agir sur la qualité de la production nonobstant la petite quantité produite dans la zone ACRAM ; explorer les innovations et les modèles agroalimentaires ; et avoir accès aux finances et aux investissements pour la croissance de l’entreprise .
La formation se deroulera en trois grandes étapes, notamment l’intoduction des femmes dans les groupements d’entreprises du café; l’accès au financement et à l’économie circulaire et verte; et l’accès aux alliances pour les femmes dans le café. Les trois experts ont relevé que le programme ACP Business Friendly dans la chaîne de valeur du café, financé par l’Union Européenne, les questions relatives à l’inclusion et à l’autonomisation des femmes et des jeunes constituent un important pilier pour la relance de la filière en Afrique.
Le programme de relance de la filière café en Afrique, s’inscrit dans le cadre du soutien de l’Union Européenne au développement du secteur privé dans les pays ACP, adopté par le Conseil des Ministres ACP-UE à Nairobi en 2014, et financé par le 11ème Fonds Européen de Développement (FED). Il vise à relancer le secteur du café Robusta dans les pays membres de l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) : Côte d’Ivoire, Liberia, Cameroun, République Démocratique du Congo, Gabon, Madagascar et Togo.
Le programme devra permettre la mise en place d’une assistance technique adéquate aux parties prenantes de la chaîne de valeur suivant l’approche des Alliances pour l’Action (A4A) de l’International Trade Center (ITC). Le programme mise en œuvre par le Centre du Commerce International (ITC) au niveau micro, entend soutenir les initiatives locales, nationales et régionales mises en œuvre par les gouvernements locaux, le secteur privé et les partenaires de développement, en particulier l’Union Européenne (UE) et l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Dans la même catégorie