ANP L’UNA et Sputnik organisent une formation sur l’intelligence artificielle et la production vidéo ANP N’gourti : deux citoyens contribuent au FSSP à hauteur de 200.000 FCFA MAP Tanzanie: de fortes pluies ont fait 58 morts depuis début avril AIP La ministre Françoise Remarck encourage les acteurs culturels à saisir les opportunités du MASA AIP MASA 2024: la secrétaire d’Etat rwandaise appelle à l’unité culturelle pour l’avenir des générations africaines AIB Le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo annonce du «beau spectacle», dans quelques jours, à l’ouverture de la 21e SNC AIB La commune de Kantchari ravitaillée doublement MAP Conflit au Soudan: L’ONU renouvelle son appel à un cessez-le-feu immédiat MAP Tarfaya: La Marine Royale porte assistance à 118 candidats à la migration irrégulière MAP Le parti MK de Zuma appelle à la démission de la présidente de la Commission électorale

SENEGAL-SANTE-ENTREPRISES / Des contributeurs au financement de la campagne ‘’Zéro Palu !’’ honorés à Lomé


  23 Février      47        Entreprises (544), Santé (15348),

 

« Dakar, 23 fév (APS) – Des entrepreneurs et des représentants de gouvernements  du Bénin, du Burkina Fao, du Ghana, du Sénégal et d’Ouganda se sont réunis récemment à Lomé pour honorer certains d’entre eux ayant contribué au financement de la campagne ‘’Zéro Palu ! les entreprises s’engagent’’ a appris l’APS, vendredi, des organisateurs de cette rencontre.

‘’Neuf entreprises […] ont été reconnues pour leurs contributions significatives à hauteur de 6 millions de dollars US (environ 3,6 milliards de francs CFA) pour la lutte contre le paludisme entre 2021 et 2024’’, affirme un communiqué des dirigeants de ladite campagne sanitaire.

Le député béninois Aké Natondé, le président de ‘’Malaria Free Uganda’’, Kenneth Mugisha, et le directeur d’ ”Anglogold Ashanti Malaria’’ (Ghana), Samuel Asiedu Agyei, ont également contribué au financement de l’initiative ‘’Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent’’, selon la même source.

‘’Malgré les efforts mondiaux soutenus pour faire baisser les cas de paludisme, 249 millions de cas ont été recensés en 2022, dont 94 % en Afrique subsaharienne. Cette maladie pourtant évitable et traitable a causé 608.000 décès dans le monde’’, souligne le communiqué en citant l’Organisation mondiale de la santé.

Le paludisme est d’autant plus préoccupant qu’il peut, dans certains pays africains, ‘’impacter la croissance du PIB (produit intérieur brut) jusqu’à environ 1,3 % et fait par conséquent peser une charge importante sur les entreprises’’.

Dès lors, ‘’la participation du secteur privé est essentielle pour dynamiser les objectifs nationaux et mobiliser davantage de partenaires et de ressources’’, souligne les dirigeants de la campagne sanitaire.

Ils rappellent que cette initiative dédiée à la lutte contre le paludisme a été lancée en 2020 par le groupe Ecobank et le Partenariat Roll Back Malaria (RBM).

‘’Repenser la lutte contre cette vieille affection, évitable et traitable’’

‘’Depuis son lancement, l’initiative mise en œuvre au Bénin, au Burkina Faso, au Ghana, en Ouganda et au Sénégal a permis de récolter 6 millions de dollars en contributions financières et en nature’’, est-il écrit dans le communiqué.

Le texte annonce qu’‘’une soixantaine d’entreprises du secteur privé africain se sont engagées et [ont] mis leur expertise à disposition pour renforcer la priorisation du paludisme en rassemblant des décideurs politiques’’.

‘’De nombreux chefs d’entreprises [sont] considérés comme des champions dans cette lutte’’, affirme-t-il.

‘’La santé et l’économie sont étroitement liées. Alors que le coût du traitement du paludisme et son impact sur les économies africaines sont connues, il nous faut plus que jamais repenser la lutte contre cette vieille affection, évitable et traitable’’, rapporte le communiqué en citant Yacine Djibo, la fondatrice et directrice exécutive de ‘’Speak Up Africa’’, l’une des organisations chargées de piloter la campagne de santé ”Zéro Palu ! les entreprises s’engagent”.

‘’Il est capital que nous travaillions ensemble pour renforcer l’engagement politique, coordonner les actions de toutes les parties prenantes et garantir un financement endogène durable dans chacun de nos États’’ a ajouté Mme Djibo.

La cérémonie qui s’est déroulée à Lomé ‘’marque […] la clôture de la phase pilote de l’initiative’’, laquelle ‘’a été ponctuée de succès’’.

‘’Les leçons tirées permettront de documenter l’impact social que l’engagement du secteur privé peut jouer’’, poursuit la même source.

L’initiative ‘’Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent’’ a été lancée en 2014 au Sénégal.

Dans la même catégorie