MAP Le Maroc dispose du dossier le plus solide pour l’organisation de la CAN-2025 (agence de presse) APS Ziarra Omarienne: Des centaines de fidèles ont participé à la cérémonie officielle APS Babacar Diop annonce sa candidature à la présidentielle de 2024 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mode : le sénégalais Mathydy s’installe à Abidjan MAP Tropicale Amissa Bongo: L’Ambassadeur de SM le Roi au Gabon rencontre l’équipe nationale de cyclisme MAP Cyclisme: Le Français Geoffrey Soupe champion de la 16è Tropicale Amissa Bongo AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le Québec annonce son appui à la formation et l’insertion des jeunes ivoiriens AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Inauguration du premier bureau régional du ministère de la Réconciliation et de la Cohésion nationale AIP AIP/ La COP-FEA encourage la consolidation de la paix entre la Côte d’Ivoire et le Mali APS Les communes de Kaffrine et Ngniby scellent une convention de financement avec le ministère de la Culture

Un officiel relève l’importance de l’utilisation des informations climatiques et météorologiques


  1 Décembre      12        Agriculture (3483),

   

Dakar, 1 déc (APS) – Le directeur de cabinet du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Kalidou Sow, a insisté jeudi, sur l’utilisation des informations climatiques et météorologiques pour augmenter la productivité des exploitations agricoles et pastorales.

‘’’L’utilisation des informations météorologiques et climatiques est aujourd’hui essentielle pour augmenter la productivité des exploitations agricoles et pastorales », a-t-il notamment dit.

Par conséquent,  a estimé M. Sow, « l’amélioration de l’accès des agriculteurs et des éleveurs aux services d’informations climatiques est une nécessité ».

« Le renforcement des capacités de gestion des risques climatiques est également important’’, a-t-il noté lors de l’ouverture à Dakar d’un forum public sur le thème « Agriculture intelligente face au climat (AIC) au Sénégal’’.

Plusieurs acteurs participent à cette rencontre qui entre dans le cadre du projet ‘’Accélération des impacts de la recherche climatique du CGIAR pour l’Afrique’’ (AICCRA en Anglais).

Le projet, coordonné par l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI), est financé par l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque Mondiale.

Ce projet vise à jouer un rôle catalyseur dans le renforcement de l’architecture de la recherche agricole en Afrique.

Les investissements du projet sont concentrés dans six pays à savoir l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Mali, le Sénégal et la Zambie avec des impacts attendus dans d’autres pays d’Afrique.

« Le projet AICCRA Sénégal vise à renforcer les capacités systémiques des partenaires nationaux et du secteur privé à promouvoir une agriculture plus résiliente face au changement climatique’’, a relevé le directeur de cabinet du MEPA.

Il se concentre, a fait savoir Kalidou Sow, sur les systèmes agricoles semi-arides et l’intégration agriculture-élevage pour développer des agro-conseils adaptés au climat et aux acteurs de la chaîne de valeur.

Selon lui, le projet met l’accent sur l’évaluation et la promotion des options d’Agriculture intelligente face au climat (AIC) pour la construction de systèmes agricoles plus résilients.

« La mise en œuvre de ce projet fait appel à des collaborations et partenariats avec différentes structures nationales dont l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), a rappelé Mr. Sow.

Il a cité également le Centre d’études régional pour l’amélioration et l’adaptation à la sécheresse (CERAAS), l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), l’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR), etc.

« Nous avons besoin d’entamer des discussions avec différents ministères tels que celui de l’Elevage et de l’Agriculture vu que le Sénégal est un pays relativement sec pour plancher sur les enjeux du climat à savoir la sécheresse et aussi quelques extrêmes’’, a de son côté, noté la coordonnatrice du projet ‘’AICCRA’’, Nadine Worou.

Elle a indiqué que des partenaires appuient la démarche pour que l’intelligence climatique soit accessible à tout producteur en apportant de l’information réelle, utile et accessible à tous. »

Dans la même catégorie