- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

DES RENCONTRES MUSICALES ENTRE ARTISTES SÉNÉGALAIS ET ITALIENS, À DAKAR

Dakar, 11 nov (APS) – L’institut culturel italien de Dakar a annoncé l’organisation, à partir de mardi, de rencontres musicales entre des artistes sénégalais et leurs confrères italiens.

« Cette initiative est dédiée à la connaissance de la tradition musicale populaire du sud de l’Italie et à la rencontre/échange avec la culture populaire sénégalaise », explique l’organisateur dans un communiqué.

L’ambassade d’Italie au Sénégal, « Bayaal 221 », une entreprise culturelle dakaroise, et le centre culturel Blaise-Senghor de Dakar prennent part à ces rencontres.

L’institut culturel italien de Dakar a invité au Sénégal le musicien Luca Rossi, « l’un des meilleurs interprètes italiens de musique et de théâtre populaires de la région Campanie et l’un des plus représentatifs artistes de la tammorra et des tambours sur cadre », ajoute le communiqué.

La culture populaire sénégalaise et la tradition musicale populaire du sud de l’Italie vont dialoguer dans un programme de rencontres et de représentations publiques prévu jusqu’au 20 novembre, selon la même source.

Un séminaire se tiendra mardi prochain à 18 heures, dans les jardins de l’institut culturel italien de Dakar, sur le thème : « Du tarantisme au ndeup ».

Cette rencontre sera l’occasion pour ses organisateurs de réfléchir au « pouvoir thaumaturgique des rites apotropaïques populaires par la musique, le chant et la danse ».

D’éminents chercheurs et écrivains y prendront part. Le communiqué cite Yakhya Ndoye, le directeur du festival « Les peuples de l’eau », Omar Ndoye, l’auteur du livre « Le N’dôep, transe thérapeutique chez les Lébous du Sénégal », et le « saltigué » (devin) Mouhamet Ndiaye.

Dix percussionnistes sénégalais seront initiés à la « tammorra », les tambours à cadre et les rythmes de l’Italie du sud, mercredi 17 novembre, au centre culturel Blaise-Senghor.

« Un spectacle à mi-chemin entre le théâtre, la musique et le folklore sera proposé au public, samedi 20 novembre, au Théâtre national Daniel-Sorano », à Dakar, annonce le communiqué.

« Ce sera une rencontre des cultures, à travers une histoire d’amour entre deux instruments de tradition italienne et subsaharienne. Un voyage à travers l’histoire, les rituels et les rythmes entre tammurriate et sabar, tarante et goumbè, chanteurs, saltigués et griots, avec les artistes italiens », ajoute-t-il.

Des artistes sénégalais, dont Cheikh Lô et Thierno Koyaté, de l’Orchestra Baobab, y prendront part.