MAP Le Burkina Faso éliminé de la CAN-2019 MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANGOP Hyundai va monter des véhicules en Angola ANGOP Sonangol a un nouveau navire de forage MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) MAP Le criquet un plat savoureux au Niger… MAP Sur Très Hautes Instructions Royales, envoi d’une aide humanitaire d’urgence aux victimes du cyclone Idai au Mozambique ANGOP Le Gouvernement veut une presse véritablement publique ANGOP L’Angola a besoin de 450 stations météorologiques

Africités: La coopération triangulaire et la promotion du développement économique, deux éléments majeurs de l’émergence des collectivités territoriales


  23 Novembre      23        Développement durable (3796), Politique (22278),

   

Rabat, 22/11/2018 (MAP) – Des élus locaux représentant les collectivités territoriales du Maroc et de la région de l’Andalousie en Espagne et des experts dans le développement territorial, ont indiqué, jeudi, à Marrakech, que la coopération triangulaire et la promotion du développement économique sont deux éléments majeurs de l’émergence des collectivités territoriales.

Lors de cet atelier sur le « Développement économique local et coopération triangulaire des gouvernements locaux’’, des élus locaux ont souligné la nécessité d’élargir les horizons de la coopération entre les collectivités territoriales, que ce soit sur l’échelle nationale, régionale ou internationale, en vue d’atteindre les bonnes pratiques entre ces instances et de renforcer la coopération entre elles, dans l’objectif d’aboutir à un développement global, mettant l’accent sur le contexte actuel marqué par la mondialisation, d’où la nécessité de consolider la coopération pour relever les défis économiques ou ceux relatif au développement.

Intervenant à cette occasion, le maire de Carzola ((Espagne), Antonio José Rodrigés a indiqué que l’Espagne instaure un système tri-dimensionnel portant sur la décentralisation, insistant sur la nécessité « d’impliquer toutes les collectivités territoriales dans l’économie et d’aller au-delà de ses prérogatives et ses compétences classiques liées entre autres au transport public et à l’assainissement ».

M. Rodrigés a, dans ce sens, mis en garde contre l’adoption des politiques économiques locales « qui ne vont pas de pair avec les spécificités de certaines collectivités, et nuisent à ses ressources forestières et dans le domaine de l’agriculture », soulignant la nécessité d’intégrer la question du développement territorial dans les programmes et les plans de développement des collectivités territoriales.

Après avoir souligné l’importance de l’Union des réseaux des collectivités territoriales et ses axes principaux, le responsable espagnol a mis en exergue la centralité de la dimension environnementale dans la stabilité de la population, ajoutant que cela limite la création des grandes cités et impacte négativement la mise en œuvre optimale des objectifs de développement durable, notamment l’objectif 11 relatif aux villes et communautés durables.

Pour sa part, le maire de Chefchaouen, Mohamed Sefiani a noté que le plan de développement communal relatif à la ville se penche sur le concept du développement économique local et vise à instaurer des infrastructures économiques pour accompagner les investisseurs au niveau de la ville, plaidant en faveur de la diffusion de l’idée de la création  »des agences de développement locales qui se chargeront de garantir la convergence des politiques publiques relatives au développement économique et de confronter la coopération avec les mêmes agences en Afrique et en Europe.

M.Sefiani a, également, évoqué les répercussions positives de l’investissement sur l’aspect touristique, permettant ainsi au taux de croissance de s’élever à 30 %, insistant sur la nécessité d’adopter une philosophie touristique, écologique et durable, pour en faire un levier de développement dans la ville.

Dans la même catégorie