AIP Inclusion financière : le ministre Adama Coulibaly échange avec une délégation du groupe CREDITINFO AIP Paix et compétitivité économique : L’ex-président nigérian Obasanjo s’inspire de l’expérience ivoirienne AIP Angela Merkel, prix FHB-UNESCO pour la recherche de la paix (Portrait) MAP L’exploitation minière joue un rôle central dans l’industrialisation de l’Afrique (conférence) MAP Mali: plus de 30 terroristes neutralisés dans le centre du pays (armée) MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin d’informations économiques africaines MAP Le Sénégal et la BAD signent deux accords de financement MAP Le président malien sera présent au sommet Russie-Afrique prévu en juillet à Sotchi (ministre des AE)

Burkina : L’Etat veut favoriser l’accès des femmes aux services numériques


  26 Février      33        Technologie (781),

   

Ouagadougou, 25 fév. 2021 (AIB)- Le gouvernement veut faciliter l’accès des femmes aux services financiers pour booster leurs activités économiques dans le contexte d’insécurité et de Covid-19 au Burkina Faso, a déclaré jeudi la ministre en charge de la Femme, Marie Laurence Ilboudo.
«La 164e journée internationale de la femme sera célébrée cette année dans un contexte particulièrement marqué par la pandémie du coronavirus avec son lot de personnes infectées et affectées», a déclaré jeudi, la ministre en charge de la Femme Marie Laurence Ilboudo.
De son avis, son département est en train de mener des réflexions pour permettre aux femmes des zones affectées par le terrorisme et de la maladie à coronavirus de bénéficier des services financiers par le numérique de la part du gouvernement.
Selon le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), le Burkina Faso enregistre, à la date du 10 novembre 2020 sur son territoire, plus d’un million de déplacés internes à cause des multiples attaques terroristes dans le pays.
Mme Ilboudo s’exprimait jeudi à Ouagadougou devant les journalistes, en marge des activités commémoratives de la 164 journée internationale de la femme, prévue le 8 mars prochain sous le thème «Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives».
«La présente édition se tiendra comme à l’accoutumée sur toute l’étendue du territoire national, mais à travers un format réduit et ce en étroite collaboration avec les autorités déconcentrées et les autorités sanitaires, dans le strict respect des mesures barrières recommandées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19», a-t-elle indiqué.
Pour la ministre, l’entrepreneuriat féminin peine à atteindre le niveau escompté bien que les femmes constituent environ 51, 7% de la population.
D’après elle, les moyens «concrets » pour développer les activités économiques des femmes dans de ce contexte d’insécurité et de Covid-19 sont les services d’épargnes, de crédits et les paiements numériques.
A en croire, Marie Laurence Ilboudo, il s’agira pour son ministère, de présenter aux femmes les possibilités de E-commerce, des services financiers et ainsi que leurs avantages et de les inciter à ces nouveaux systèmes numériques pour leurs activités.
Mme Ilboudo a, par ailleurs, signalé que la célébration de la journée internationale de la femme sera ponctuée par des échanges sur la violence liée au genre dans les zones à fort défis sécuritaire et des sous thèmes relatifs à la manifestation.
La ministre en charge de la Femme a fait savoir que la commémoration du 8 mars 2021 qui était prévue dans la commune de Ziniaré, a été délocalisée  dans la salle des Banquets de Ouaga 2000 avec la participation de 500 à 700 femmes pour tenir compte des mesures barrière à la propagation du Covid-19 au Burkina Faso.
Mme Ilboudo a  signalé que chaque région peut célébrer la fête de la femme selon sa manière mais sous le respect strict des gestes barrières de la maladie à coronavirus.

Dans la même catégorie