AIP Les sites miniers illicites, « hauts lieux » de la propagation du VIH Sida dans le département de Séguéla (Préfet) AIP Un fonds de 20 milliards pour le développement des PME ivoiriennes AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Economie bleue : Vers l’élaboration d’un projet banquable pour la région des Grands Ponts AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Journée mondiale du Sida : la population de Transua invitée à se faire dépister AIP Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire AGP Gabon: Des tests d’orientation des nouveaux bacheliers 2020 à partir du 07 décembre prochain AGP Gabon: La bonne gouvernance et la lutte contre la corruption évoquées en conseil de cabinet à la Primature AGP Journée mondiale de lutte contre le Sida : 51.000 personnes infectées pour 26.000 sous traitement au Gabon APS PLUS DE 50 MILLIARDS POUR LES PÊCHES ET L’ÉCONOMIE MARITIME EN 2021 ANP Télévision Numérique Terrestre au Niger : Lancement à Tillabéri d’une campagne nationale de sensibilisation

Congo/RDC : Les deux pays s’attellent à trouver des solutions pour gérer les fréquences aux frontières


  20 Novembre      11        Diplomatie (856),

   

Brazzaville, 20 Novembre (ACI) – Le Congo et le République démocratique du Congo (Rdc) ont démarré, le 19 novembre à Brazzaville, les travaux de l’atelier sur la gestion commune des fréquences aux frontières, en vue de trouver des solutions sur la gestion des fréquences dans les zones frontalières et apaiser les interférences mutuelles entre les deux pays.
Ces travaux mettent en exergue les accords signés le 16 septembre dernier à Kinshasa entre l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) et l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (Arptc), a-t-on rappelé.
Durant deux jours, au cours de deux réunions simultanées, les participants vont plancher sur la coordination des fréquences aux frontières et certains aspects des secteurs régulés. D’ordre technique, la première réunion regroupera les experts des deux institutions de régulation et ceux des opérateurs de téléphonie mobile des deux pays. Elle va permettre aux administrations un accès équitable au spectre des fréquences dans les zones frontalières.
Aussi, elle va apaiser les interférences mutuelles qui dégradent la qualité des services des réseaux de téléphonie mobile et coordonner les activités entre les deux régulateurs. Cette première réunion se tient en application des dispositions pertinentes du règlement des radiocommunications portant sur la méthode de gestion du spectre à utiliser pour faciliter le processus d’assignation des fréquences aux services de terre dans les zones frontalières.
La seconde réunion, dite stratégique, a pour but d’élaborer et d’adopter la feuille de route du plan stratégique 2021 entre l’Arptc et l’Arpce. A cette occasion, les membres du comité de pilotage de l’accord de coopération Arptc-Arpce vont identifier l’ensemble des actions à mener conjointement. Il s’agit de la gestion et de la coordination des fréquences, des aspects juridiques, économiques et techniques de la régulation, de la régulation postale et d’autres points sur lesquels les deux parties jugeront utile d’échanger.
Ouvrant les travaux, le directeur général de l’Arpce, M. Louis Marc Sakala, a exhorté les participants à tout mettre en œuvre, afin de trouver des solutions durables face aux interférences constatées dans les deux pays, non pas seulement au niveau de la téléphonie mobile, mais aussi au niveau des fréquences aéronautiques.
«Selon les recommandations de l’Uit, il est impérieux que les Etats frontaliers se réunissent pour identifier les problèmes et paramétrer les puissances des émetteurs des uns et des autres au niveau des frontières. Il y a certaines chaînes de la Rdc qui interviennent au niveau des fréquences du Congo, principalement au niveau des fréquences aéronautiques et des chaînes nationales et vice-versa», a révélé le directeur des relations internationales de l’Arptc, M. Joseph Bruno Yuma Utchudi.

Rappelant que toutes les fréquences de radiodiffusion du Congo Brazzaville utilisées par Kinshasa avaient été restituées, il s’est dit confiant quant aux conclusions qui sanctionneront les travaux de cet atelier.

Dans la même catégorie