AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Huit enfants arrêtés en compagnie de présumés terroristes incarcérés au Burkina Faso


  8 Septembre      13        Securité (1593),

   

Abidjan, 08 sept 2020 (AIP)- Huit enfants arrêtés en compagnie de présumés terroristes sont incarcérés dans des prisons au Burkina Faso, rapporte l’Agence d’informations du Burkina Faso (AIB).

Pour le ministre burkinabé de la Justice, René Bagoro, le traitement des dossiers impliquant des enfants pris en compagnie de terroristes nécessite une autre approche sur le plan judiciaire.

« Ces enfants doivent être considérés plus comme des victimes que comme des auteurs (…). Il ne faut pas les juger. (…) Ils ont plus besoin d’aide pour s’en sortir », a-t-il affirmé.

La complexité du problème, selon lui, commande d’agir tout en respectant les engagements internationaux du Burkina Faso en matière de protection des enfants.

« Si nous mettons les enfants avec les personnes adultes arrêtées pour cause de terrorisme, il y a le risque de la radicalisation. Si nous les mettons aussi avec les mineurs pris pour des délits de droit commun, il y a un risque de contamination. Mais, il ne s’agit pas aussi de créer l’impunité. C’est vraiment une situation délicate », a déclaré le ministre Bagoro.

Le gouvernement burkinabé et l’UNICEF ont élaboré un draft de protocole d’accord en matière de traitement des enfants rencontrés au cours de conflits armés au Burkina Faso, en tenant compte de la Convention relatives aux droits de l’enfant et de la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant.

Dans la même catégorie