ACP Haut Katanga : vers un partenariat entre l’UNILU et les universités d’Angola ACP Haut- Katanga : inauguration du grand laboratoire médical de Lubumbashi ACP Nord-Kivu : lancement de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre Covid-19 ACP L’Ecole nationale du cadastre pour la création d’un centre des recherches foncières ACP La ministre du Genre Gisèle Ndaya pour le renforcement des capacités et l’autonomisation des femmes du Kasaï Oriental ACP Arrivée à Kinshasa du Secrétaire d’Etat américain Anthony J. Blinken AIP Côte d’Ivoire-AIP/ A’Salfo partage son expérience de réussite avec des jeunes du Hambol AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Premier ministre en mission dans le Kabadougou, le Poro et le Tchologo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un nouveau directeur à la tête du Groupe UBA (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le président de la HABG appelle les magistrats à être au centre du dispositif de lutte contre la corruption

Côte d’Ivoire : La coordination régionale du RHDP met les chefs traditionnels en mission de paix dans le N’zi


  22 Novembre      28        Politique (20648), Société (39337),

   

Dimbokro, 22 nov 2020 (AIP) – La coordination régionale du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) du N’zi a mis en mission les chefs traditionnels en vue de la restauration de la paix mise à rude épreuve pendant la période de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Lors d’une rencontre samedi 21 novembre 2020 au siège du conseil régional du N’zi, le secrétaire d’État Koffi N’guessan Lataille a déploré les incidents qui ont mis à mal la cohésion sociale et la paix dans la région. Il a expliqué que cette mission vise à favoriser le vivre ensemble, à recoudre le tissu du dialogue entre les populations de la région mis en lambeau par les violences liées aux enjeux politiques.

Le responsable du RHDP a insisté sur la nécessité de maintenir les liens forts de cohabitation pacifique et d’harmonie qui ont toujours existé entre les différentes couches sociales dans le N’zi.

Koffi N’guessan Lataille a souligné le rôle primordial qu’a toujours joué par les gardiens de la tradition dans le maintien de l’équilibre social par le règlement dans le calme des différends qui opposent les populations aussi bien dans les villages que dans les villes.

Le délégué régional de la Chambre des rois et chefs traditionnels, Nanan N’guessan Behingbin, au nom des têtes couronnées, a apprécié cette démarche et salué le travail abattu en amont surtout par le comité civilo-militaire, le corps préfectoral, les élus et les cadres pour faire comprendre à la jeunesse les risques des conflits socio-politiques.

Il a souligné leur grande responsabilité en ces moments de tension et promis s’engager à fond pour des solutions consensuelles.

Des incidents qui ont émaillé la période électorale ont fait officiellement 85 morts, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie