MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

Crise électorale : le gouvernement ivoirien engagé à assurer le retour des personnes déplacées ( Communiqué)


  14 Novembre      4        Politique (13216),

   

Abidjan, 14 nov 2020 ( AIP) – Le gouvernement ivoirien prendra les mesures idoines pour assurer le retour des personnes déplacées dont 2911 réfugiés au Libéria et au Ghana du fait des mouvements liés à l’élection présidentielle d’octobre, annonce un communiqué du ministère de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, transmis à l’AIP vendredi 13 novembre 2020.

Selon cette note, les autorités ivoiriennes ont enregistré le franchissement des frontières du Libéria et du Ghana par 2911 personnes, toutes nationalités confondues, en quête de sécurité par anticipation des conséquences de potentielles violences électorales.

Le gouvernement a déjà assuré le retour en Côte d’Ivoire de 289 réfugiés au Ghana, le 2 novembre 2020, portant à 2622 le nombre de personnes déplacées.

Par ailleurs, la ministre Mariatou Koné relève qu’il s’agit bien de 2911 personnes déplacées, et non 6000 ou 8000 ivoiriens qui ont franchi les frontières du Ghana et du Libéria, conformément à une information publiée dans un communiqué du Haut-commissaire des Droits de l’Homme, Michelle Bachet et énoncé lors d’une conférence de presse animée à Genève par le porte parole Afrique, Asie et Pacifique du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, Babar Baloch.

Dans la même catégorie