AGP Des bulldozers attendus dans les zones inondables MAP SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside à Kénitra la cérémonie de sortie de la 19è promotion du Cours supérieur de défense et de la 53è promotion du Cours État-Major MAP Honoris United Universities accompagne 54 jeunes femmes entrepreneures du continent africain AGP Bientôt une usine d’assemblage et de montage de tablettes AGP Kankan-Education :1680 candidats à l’examen de sortie des écoles professionnelles session 2019. AGP Assemblée nationale : Adoption du projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale. ANP Journée mondiale contre la drogue 2019 : destruction d’importants stocks des stupéfiants Konni ANP Le Niger veut réduire le taux de prévalence basée sur le genre de 28,4% à 15,4% d’ici 2021 ANG Dois golos em três minutos dão triunfo aos Camarões contra a Guiné-Bissau na abertura do grupo F ANG Bissau acolhe ateliê sobre redução de capturas de tartarugas e aves marinhas na Sub-Região

Des nouvelles formes de coopération internationale pour le développement de l’Afrique


  21 Juillet      62        Développement durable (3820),

   

Kinshasa, 21 juillet 2018 (ACP).- Le directeur du centre de recherche « Chaire de la dynamique sociale »(CDS), Sylvain Shomba Kinyamba a évoqué samedi des nouvelles formes de coopération internationale susceptibles de booster le développement de la RDC et du continent africain, en tenant compte de l’apport et de l’influence de nouveaux partenaires entrés en scène depuis les dernières décennies.

Le Pr Shomba faisait la restitution, devant la presse, de la conférence du 2 juillet dernier organisée par la CDS à Kinshasa sous le thème « les nouvelles formes de coopération internationale et l’implication de nouveaux acteurs : rôle des entreprises privées, de l’économie sociale, de la société civile, des universités et des autorités locales ».

Il a affirmé que la question de la coopération au développement du Congo et de l’Afrique, présente dans la littérature depuis les années 40, est devenue une actualité brûlante avec la percée fulgurante des pays émergents concurrents les grandes puissances occidentales.

Selon lui, l’entrée en scène des nouveaux partenaires notamment la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, le Brésil et l’Afrique du Sud devrait préoccuper la RDC pour recadrer sa diplomatie.

« Ce pays, doté des potentialités économiques incommensurables et d’une position géostratégique au cœur du continent, est devenu depuis la Conférence de Berlin de 1885, le pré-carré, mieux la chasse gardée des puissances », a soutenu le Pr Shomba, soulignant que c’est dans cette optique que la CDS a examiné, au cours de cette conférence, l’évolution de la situation liée au développement du pays et du continent. Les participants devaient dégager, au cours de ces assises, et saisir les préoccupations liées à la perception actuelle des différents acteurs en matière de coopération au développement.

La Chaire de la dynamique sociale entend jouer le rôle de conseiller de la République, capable de proposer les meilleures alternatives en matière de la conduite de la coopération au développement. ACP/BSG/Wet

Dans la même catégorie