MAP Plus de 60 millions euros de la BOAD pour la construction de routes en Guinée-Bissau MAP Accident d’autocar dans le nord du Ghana: Au moins 60 morts INFORPRESS Corredor “Praia-Dakar-Abijan” é um dos maiores projectos de infra-estruturação da CEDEAO – Governo INFORPRESS Santo Antão: Olavo Correia no Porto Novo para inaugurações e lançamento do programa de estágios profissionais INFORPRESS São Vicente: Vale a pena lembrar a história da hidrobase de Calheta – Reitor da Uni-Piaget ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire: Félix Anoblé exhorte les acteurs des PME à plus de professionnalisme

Des nouvelles formes de coopération internationale pour le développement de l’Afrique


  21 Juillet      49        Développement durable (3795),

   

Kinshasa, 21 juillet 2018 (ACP).- Le directeur du centre de recherche « Chaire de la dynamique sociale »(CDS), Sylvain Shomba Kinyamba a évoqué samedi des nouvelles formes de coopération internationale susceptibles de booster le développement de la RDC et du continent africain, en tenant compte de l’apport et de l’influence de nouveaux partenaires entrés en scène depuis les dernières décennies.

Le Pr Shomba faisait la restitution, devant la presse, de la conférence du 2 juillet dernier organisée par la CDS à Kinshasa sous le thème « les nouvelles formes de coopération internationale et l’implication de nouveaux acteurs : rôle des entreprises privées, de l’économie sociale, de la société civile, des universités et des autorités locales ».

Il a affirmé que la question de la coopération au développement du Congo et de l’Afrique, présente dans la littérature depuis les années 40, est devenue une actualité brûlante avec la percée fulgurante des pays émergents concurrents les grandes puissances occidentales.

Selon lui, l’entrée en scène des nouveaux partenaires notamment la Chine, l’Inde, la Corée du Sud, le Brésil et l’Afrique du Sud devrait préoccuper la RDC pour recadrer sa diplomatie.

« Ce pays, doté des potentialités économiques incommensurables et d’une position géostratégique au cœur du continent, est devenu depuis la Conférence de Berlin de 1885, le pré-carré, mieux la chasse gardée des puissances », a soutenu le Pr Shomba, soulignant que c’est dans cette optique que la CDS a examiné, au cours de cette conférence, l’évolution de la situation liée au développement du pays et du continent. Les participants devaient dégager, au cours de ces assises, et saisir les préoccupations liées à la perception actuelle des différents acteurs en matière de coopération au développement.

La Chaire de la dynamique sociale entend jouer le rôle de conseiller de la République, capable de proposer les meilleures alternatives en matière de la conduite de la coopération au développement. ACP/BSG/Wet

Dans la même catégorie