AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

EDS dépose le dossier de candidature de Laurent Gbagbo à la CEI


  31 Août      11        Politique (11245),

   

Abidjan, 31 août 2020 (AIP) –  Le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), Pr Georges Armand Ouégnin, a déposé, lundi 31 août 2020, le dossier de candidature de Laurent Gbagbo devant la Commission électorale indépendante (CEI) pour sa participation à l’élection présidentielle d’octobre.

Selon le président de la plateforme EDS, cette candidature s’inscrit dans le cadre de la réconciliation nationale pour une paix véritable, la paix des cœurs et des esprits. Elle traduit une volonté de « s’insurger contre l’exclusion de son référent politique Laurent Gbagbo des compétitions électorales ».

Le Tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau avait confirmé le 24 août 2020, la décision de la CEI qui radie définitivement Laurent Gbagbo de la liste électorale de 2020, au motif qu’il avait été condamné à 20 ans de prison par défaut le 18 janvier 2018 par le tribunal correctionnel d’Abidjan-Plateau, dans le procès dit « braquage de la BCEAO », rappelle-t-on.

Pour Pr Georges Armand Ouégnin, il revient au Conseil Constitutionnel de se prononcer sur la validité et la conformité de cette radiation au regard de la Constitution et devant la Côte d’Ivoire, le peuple ivoirien et l’histoire, après avoir annoncé sa volonté de participer à toutes les élections avec un organe électoral consensuel et crédible.

Il a lancé, dans ce sens, un appel au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à un dialogue avec l’opposition, tout en affirmant avoir recueilli plus de 48 000 électeurs requis, soit 74 000 électeurs en provenance des toutes les régions de la Côte d’Ivoire.

Les présidents du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié et du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan ont déposé, le 27 août 2020, leurs dossiers de candidature à la CEI.

Avant eux, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Kouadio Konan Bertin dit KKB, Marcel Amon-Tanoh, des candidats indépendants ont suivi la même démarche, respectivement les 24, 26 août 2020 et 28 août 2020 à la CEI.

Débutée le 16 juillet, la période de dépôt des candidatures à la présidentielle ivoirienne prend fin ce lundi 31 août à minuit, avec les dépôts annoncés des candidatures de Soro Guillaume, Albert Mabri Toikeusse, Mamadou Koulibaly, entre autres.

(AIP)

Dans la même catégorie