APS CAN U 23: A JOSEPH KOTO DE VALIDER LE CARTON PLEIN AIP Côte d’Ivoire/ Le Patronat se mobilise pour l’enrôlement de son personnel à la CMU AIP Côte d’Ivoire/ Une cargaison de riz présumé avarié saisie et soumise à des analyses, selon le DG du Commerce extérieur MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS SENEGAL: NGOUDIANE DOTÉ D’UN FOYER DE FEMMES ET D’UNE UNITÉ DE TRANSFORMATION DE PRODUITS CÉRÉALIERS MAP Burkina Faso: les deux enseignants kidnappés le 11 mars retrouvés morts AIP La Côte d’Ivoire en lice pour la Coupe d’Afrique de la Boulangerie à Casablanca MAP Nairobi parmi les métropoles les plus chères pour les expatriés (Economist Intelligence Unit) AIP Côte d’Ivoire/ La police de Bondoukou instruite sur les documents de commercialisation de la noix de cajou AIP Côte d’Ivoire/ Le dialogue, la seule issue pour arriver à la paix (Raffarin)

Gabon : le FMI prévoit un taux de croissance de 2 pc en 2018


  26 Juin      29        Coopération (4987), Economie (22816), Finance (3730),

   

Libreville, 26/06/2018 (MAP) – L’économie gabonaise devrait s’inscrire en hausse de 2 pc en 2018 contre 0,5 pc en 2017, a estimé une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) qui séjournait depuis plusieurs jours à Libreville.

La croissance économique du pays devrait se redresser en 2018 pour atteindre 2%, contre 0,5% en 2017 et ce, en dépit des dérapages budgétaires substantiels et des progrès jugés lents sur les réformes structurelles, a souligné la mission dans un rapport publié au terme de son séjour qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la deuxième revue de l’accord élargi du Gabon, au titre du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Cependant, la mission du FMI a noté une relative stabilité de l’activité économique et une activité robuste dans les secteurs de l’extraction minière, de l’agriculture et du bois qui, selon elle, a contribué à éviter une récession de l’économie du pays.

Selon le document relayé par la presse locale, en dépit de la faiblesse des secteurs traditionnels de l’activité économique (pétrole, commerce et services), les perspectives à moyen terme restent favorables, si des politiques adéquates sont mises en œuvre comme prévu.

Dans ce sens, elle a relevé que les projets agricoles et forestiers en grande partie ruraux et à forte intensité de main-d’œuvre, pourraient générer des retombées positives, à condition d’entreprendre des réformes à même d’améliorer le climat des affaires.

Dans la même catégorie