APS COVID-19 : DEUX CAS GRAVES SIGNALÉS PAR LES AUTORITÉS SANITAIRES MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique LINA IOM Donates Sanitary Materials To Partners Amid Coronavirus Advent LINA Media Houses In 2 Counties Get L$67k Aid For COVID-19 Awareness LINA Three Public Hospitals In Bong Benefit From Donation Of Medical Supplies LINA WHH Donates 2 Motorbikes To Sinoe Health Team As Part Of Anti-COVID-19 Efforts LINA Grand Kru Business Group Donates L$100k Hand-Washing Materials To MIA LINA Sinoe CSO Network On Door-to-DoorAwareness About Coronavirus Prevention

Gabon : le FMI prévoit un taux de croissance de 2 pc en 2018


  26 Juin      50        Coopération (981), Economie (8113), Finance (426),

   

Libreville, 26/06/2018 (MAP) – L’économie gabonaise devrait s’inscrire en hausse de 2 pc en 2018 contre 0,5 pc en 2017, a estimé une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) qui séjournait depuis plusieurs jours à Libreville.

La croissance économique du pays devrait se redresser en 2018 pour atteindre 2%, contre 0,5% en 2017 et ce, en dépit des dérapages budgétaires substantiels et des progrès jugés lents sur les réformes structurelles, a souligné la mission dans un rapport publié au terme de son séjour qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la deuxième revue de l’accord élargi du Gabon, au titre du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Cependant, la mission du FMI a noté une relative stabilité de l’activité économique et une activité robuste dans les secteurs de l’extraction minière, de l’agriculture et du bois qui, selon elle, a contribué à éviter une récession de l’économie du pays.

Selon le document relayé par la presse locale, en dépit de la faiblesse des secteurs traditionnels de l’activité économique (pétrole, commerce et services), les perspectives à moyen terme restent favorables, si des politiques adéquates sont mises en œuvre comme prévu.

Dans ce sens, elle a relevé que les projets agricoles et forestiers en grande partie ruraux et à forte intensité de main-d’œuvre, pourraient générer des retombées positives, à condition d’entreprendre des réformes à même d’améliorer le climat des affaires.

Dans la même catégorie