ANP Le Gouverneur de Tahoua reçoit le prix remporté par le lutteur Noura Hassan ANP Assemblée générale élective de l’association régionale de football de Dosso « Abdou Boubacar dit Siddo réélu pour un mandat de quatre ans » MAP Dialogue national: Macky Sall va recevoir les 19 candidats à la présidentielle et les recalés lundi (officiel) MAP Trophée Hassan II/Coupe Lalla Meryem de golf : LL.AA.RR le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Meryem président la cérémonie de remise des prix MAP Abuja: La CEDEAO décide de lever des sanctions contre le Niger MAP Sénégal: Plusieurs personnes manifestent dans le calme à Dakar pour réclamer la tenue de la présidentielle MAP RDC: Trois morts dans une altercation entre la police et les Bena-Mwembia MAP Togo: Le président décale la date des élections législatives d’une semaine MAP Ligue des champions d’Afrique (Groupe B/5e journée): Victoire du Wydad de Casablanca sur Jwaneng Galaxy par 1 à 0 MAP Abuja: Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la situation politique et sécuritaire dans la région

Gabon : le FMI prévoit un taux de croissance de 2 pc en 2018


  26 Juin      105        Coopération (2157), Economie (20512), Finance (1475),

 

Libreville, 26/06/2018 (MAP) – L’économie gabonaise devrait s’inscrire en hausse de 2 pc en 2018 contre 0,5 pc en 2017, a estimé une délégation du Fonds monétaire internationale (FMI) qui séjournait depuis plusieurs jours à Libreville.

La croissance économique du pays devrait se redresser en 2018 pour atteindre 2%, contre 0,5% en 2017 et ce, en dépit des dérapages budgétaires substantiels et des progrès jugés lents sur les réformes structurelles, a souligné la mission dans un rapport publié au terme de son séjour qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la deuxième revue de l’accord élargi du Gabon, au titre du Mécanisme élargi de crédit (MEDC).

Cependant, la mission du FMI a noté une relative stabilité de l’activité économique et une activité robuste dans les secteurs de l’extraction minière, de l’agriculture et du bois qui, selon elle, a contribué à éviter une récession de l’économie du pays.

Selon le document relayé par la presse locale, en dépit de la faiblesse des secteurs traditionnels de l’activité économique (pétrole, commerce et services), les perspectives à moyen terme restent favorables, si des politiques adéquates sont mises en œuvre comme prévu.

Dans ce sens, elle a relevé que les projets agricoles et forestiers en grande partie ruraux et à forte intensité de main-d’œuvre, pourraient générer des retombées positives, à condition d’entreprendre des réformes à même d’améliorer le climat des affaires.

Dans la même catégorie