GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death GNA Judge appeals to Legal Aid to defend MP’s killers GNA Prof Benneh’s murder case: police to correct defects in charge sheet GNA Bagbin: I won position of Speaker by majority vote GNA TMA cleans filth generated by satellite markets in schools

Gabon/Environnement : Des centres d’information dans le Woleu-Ntem pour une gestion rationnelle des forêts


  23 Décembre      16        Environnement/Eaux/Forêts (2389),

   

Libreville, 23 Décembre (AGP) – Le gouvernement gabonais envisage de créer très prochainement dans les préfectures du Woleu-Ntem (nord), à l’instar des autres provinces du pays, des centres d’information sur la planification de l’affectation des terres, en vue d’une gestion rationnelle et durable des forêts, note un document parvenu mercredi à l’AGP.

Selon le document, le Gabon, comme d’autres pays d’Afrique centrale à couvert forestier humide très élevé, a signé la Déclaration conjointe de l’Initiative pour les forêts d’Afrique centrale (CAFI), le 29 septembre 2015 à New York (Etats-Unis), en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

Cette Initiative visait principalement à préserver la valeur de la forêt en Afrique centrale dans un objectif d’atténuation des changements climatiques, de réduction de la pauvreté et de la contribution au développement durable.

Dans le cadre de sa participation à la CAFI, le Gabon a élaboré un Cadre d’Investissement National (CIN) qui a été présenté au Conseil d’administration de la CAFI en décembre 2015, et validé lors du Conseil d’administration de juin 2017.

Une lettre d’intention qui établit un partenariat pour la mise en œuvre du CIN du Gabon a été signé entre le gouvernement gabonais et la CAFI le 27 juin 2017. Dans ce Cadre, le Gabon s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des forêts, avec un objectif de réduction des émissions brutes de 50% par rapport au niveau de 2003 d’ici 2025. En contrepartie, la CAFI s’engage à mobiliser et à obtenir des financements pour appuyer la mise en œuvre du CIN.

En outre, le Gabon et l’Agence française de développement (AFD), en qualité de partenaire d’exécution du CIN, ont développé un programme dont l’objectif général est d’optimiser l’affectation des terres et le suivi de l’utilisation des terres, du changement d’utilisation des terres et de la foresterie (UTCF) au Gabon, pour réduire et minimiser la déforestation et la dégradation forestière, tout en optimisant les co-bénéfices de développement.

Le programme vise deux objectifs spécifiques. D’une part, une utilisation optimale de l’affectation des terres avec la mise en place d’un Plan National d’Affectation des Terres (PNAT), qui organise et optimise l’utilisation des terres et des ressources forestières pour diminuer l’impact sur le couvert forestier. Et d’autre part, un suivi performant de l’utilisation des terres et  le changement d’utilisation des terres et forêts par la mise en place d’un Système National d’Observation des Ressources Naturelles et des Forêts (SNORNF) pour notamment suivre les impacts des changements climatiques et estimer les stocks de carbone.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, le Conseil National Climat (CNC) est en charge de l’activité relative à l’établissement des centres d’information sur la planification de l’affectation des terres au sein de chaque préfecture. Ainsi, pour la gestion et l’animation de ces centres pendant toute la durée du programme, le CNC prévoit de recruter des référents locaux PNAT, responsables des centres d’information et de consultation dans chaque préfecture.

Les référents locaux travailleront avec l’administration publique, les autorités et les populations locales, les Organisation de la société civile (OSC), ainsi que le secteur privé, sous la coordination de l’équipe CNC/CAFI.

L’objectif général des référents locaux est d’informer et sensibiliser les populations locales sur le Plan National d’Affectation des Terres (PNAT) et de recueillir leurs avis et préoccupations afin de les remonter à la Coordination Nationale d’Affectation des Terres (CNAT), note le document.

Dans la même catégorie