APS LA MORT DE PAPE BOUBA DIOP EST UNE ’’PERTE ÉNORME’’, SELON MACKY SALL APS LE MUSÉE DU FOOTBALL PORTERA LE NOM DE PAPE BOUBA DIOP (MACKY SALL) APS PAPE BOUBA DIOP : RUFISQUE PARÉE POUR RENDRE UN ULTIME HOMMAGE À SON HÉROS APS ARRIVÉE DE LA DÉPOUILLE DE PAPE BOUBA DIOP, DÉBUT DE LA CÉRÉMONIE NATIONALE D’HOMMAGE APS RASSEMBLEMENT CITOYEN CONTRE LE PAIEMENT DE ’’FRAIS DE SCOLARITÉ NON DISPENSÉS’’, SAMEDI APS SYSTÈME DE PROTECTION SOCIALE : DES ‘’PROGRÈS’’ ET DES ‘’DÉFIS’’ À RELEVER, SELON UNE ÉTUDE APS PAPE BOUBA DIOP ÉLEVÉ AU TITRE DE GRAND OFFICIER DANS L’ORDRE NATIONAL DU LION ACP Appel de l’inspecteur urbain de l’Agriculture/ Mwene Ditu à planter les arbres fruitiers ACP Kasaï Oriental : lancement du projet « FEED Future RDC » sur la gestion de la chenille d’automne ACP Ituri : la perception de la taxe sur le reboisement à l’intérieur de la province par le FFN constitue de crimes économiques

JOURNÉES DES FORCES ARMÉES : MACKY SALL SATISFAIT DE LA MISE EN ŒUVRE DES DIFFÉRENTS PLANS STRATÉGIQUES


  10 Novembre      4        Politique (13268), Securité (1723),

   

Dakar, 10 nov (APS) – La mise en œuvre de différents plans stratégiques a permis « un accroissement substantiel » des équipements des armées, a salué le chef de l’Etat Macky Sall, mardi à l’occasion de la célébration de la Journée des Forces armées (JFA).

’’Je tiens particulièrement à la mise en œuvre des différents plans stratégiques. A ce jour, elle a permis un accroissement substantiel des équipements des armées dans toutes leurs composantes et une réadaptation constante du dispositif d’implantation des formations’’, a-t-il déclaré.

Macky Sall s’est félicité du déploiement des nouvelles unités terrestres dans le cadre du ’’tableau des effectifs et de dotations-horizon 2025’’, avec la mise sur pied des 32e et 34e Bataillons d’infanterie.

A cela s’ajoutent la création en cours des 33e et 36e Bataillons et l’implantation de nouveaux bataillons et unités, notamment à Némanding, Goudiry et Louga.

’’Tous ces efforts de maillage du territoire national s’inscrivent dans une stratégie cohérente d’une meilleure prise en compte des menaces émergentes’’, a dit le chef suprême des armées.

Selon lui, ’’les mêmes efforts se poursuivent avec la Marine nationale, dotée de nouveaux équipements de contrôle des côtes et du trafic maritime transitant dans les eaux sous juridiction nationale’’.

Ce dispositif est complété par la présence de patrouilleurs de haute mer, a indiqué Macky Sall, assurant qu’il ’’sera consolidé par l’acquisition de nouveaux patrouilleurs, la modernisation et l’implantation en cours de différentes bases et stations navales et fluviales à Saint-Louis, Elinkine, Djiffère, Podor et Matam’’.

Le président de la République a indiqué que l’armée de l’air également va continuer également sa montée en puissance avec l’installation de radars de grande portée à Tambacounda et Linguère, ainsi que de centres de commandement et de contrôle à la base aérienne de Ouakam.

Il a annoncé ’’l’acquisition imminente’’ de nouveaux vecteurs aériens, qui ’’contribueront au renforcement des capacités de surveillance, de recherche et de renseignement’’.

La Gendarmerie nationale a pour sa part vu son effectif doubler ces dix dernières années, avec l’objectif de le porter à 20.000 hommes à l’horizon 2025, a souligné le chef de l’Etat.

Macky Sall a relevé qu’avec les nouvelles infrastructures prévues, y compris dans le domaine social, ’’il s’agira d’améliorer le cadre de vie des militaires et de leurs familles’’.

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé l’installation de nouvelles unités le long des zones frontalières, ajoutant que la gendarmerie nationale sera renforcée dans ses missions de sécurité aérienne, maritime, fluviale et ferroviaire.

’’Nos efforts devront aussi constamment porter sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des personnels, parce que la valeur de l’armée se lit d’abord dans la qualité de ses ressources humaines’’, a-t-il souligné.

Il a engagé les Forces de défense et de sécurité à ’’poursuivre la coopération avec les pays amis et voisins dans le cadre d’activités conjointes de surveillance et de bon voisinage’’, compte tenu du contexte sous-régional et conformément au Programme des frontières de l’Union africaine,

’’Dans notre vision d’intégration africaine, les frontières sont aussi des passerelles de collaboration conviviale pour gérer des questions d’intérêt commun’’, a rappelé le président Sall.

Dans la même catégorie