APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

LACS/ ENREGISTREMENT DES NAISSANCES: UN PLAN D’ACTION OPERATIONNEL VALIDE


  13 Janvier      10        Société (27691),

   

Aného, 13 jan. (ATOP) – Un Plan d’action opérationnel (PAO) sur l’enregistrement effectif et de qualité des naissances dans les quatre communes de la préfecture des Lacs, a été validé par des acteurs lors d’une rencontre tenue le mardi 12 janvier à Aného.

La rencontre a été organisée par la direction préfectorale de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation-Lacs, avec l’appui financier et technique de l’UNICEF dans le cadre du programme protection de l’enfant coopération Togo-UNICEF 2019-2023. Elle a mobilisé des chefs traditionnels et religieux, des responsables des centres d’État-civil, des membres de cadre de concertation et autres personnalités.

L’objectif est de renforcer les connaissances des acteurs sur le système d’Etat-civil notamment les différents niveaux de goulots d’étranglement et les interventions pour améliorer la situation. Il s’agit  d’amener les communautés à relever le taux d’enregistrement des naissances dans les quatre communes de la préfecture des Lacs.

Ces assises ont permis aux participants de valider ledit PAO qui prend en compte les axes d’intervention, les objectifs poursuivis, les activités à mener et les périodes de mise en œuvre. Les activités programmées vont consister à la construction des locaux et équipements mobiliers, à la dotation en registres et moyens informatiques, à la réouverture des centres d’État-civil fermés, au recrutement et formation des agents, à la création de douze espaces d’enregistrement de naissance dans les formations sanitaires. Elles concernent également la sensibilisation des parents et leaders communautaires sur l’importance de l’enregistrement des naissances et l’utilité du certificat, la réalisation des émissions radiophoniques sur la procédure, le délai de délivrance et l’invitation ou l’appel des parents pour le retrait des actes de naissance.

Au cours des travaux, les participants ont suivi des communications sur le contexte de PAO, la campagne conjointe de l’union africaine et de l’UNICEF sur l’enregistrement des naissances. Ils ont également échangé sur les goulots d’étranglement qui entravent l’enregistrement effectif et de qualité des naissances, entre autres, le faible taux de scolarisations des parents, l’ignorance de l’enregistrement des naissances, l’éloignement de l’État-Civil des localités, le manque d’information sur la procédure et le coût élevé des actes de naissance.

A l’occasion, le préfet des Lacs, Norbert Daté Benissan-Tetevi a relevé l’importance de l’enregistrement à la naissance. « Première reconnaissance juridique de l’existence d’un enfant, l’enregistrement à la naissance est indispensable à la réalisation d’un certain nombre de droits et à la satisfaction d’un certain nombre de besoins concrets de la personne humaine », a-t-il indiqué. Il a exhorté les responsables d’État-Civil à bien écrire les lettres pour éviter des problèmes sur les actes de naissance.

Dans la même catégorie