AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des élèves de M’Bahiakro s’engagent pour l’amélioration de leurs résultats APS VERS L’ÉRECTION D’UN CENTRE DE CARRIÈRES PILOTE À DIAMNIADIO APS L’EMPLOYABILITÉ DES JEUNES DIPLÔMÉS, UN SUJET PRIMORDIAL POUR L’AUF (RECTEUR) APS LE DG DE LA FONCTION PUBLIQUE SALUE LE TRAVAIL DES COMMISSIONS ADMINISTRATIVES PARITAIRES GNA COVID-19: Five more deaths, active cases now 3,613 MAP Gabon : 89 candidats pour les sénatoriales, prévues les 30 janvier et 6 février APS LE CHAN 2020 REFLÈTE UNE BONNE PRÉPARATION ATHLÉTIQUE DES ÉQUIPES, SELON UN TECHNICIEN APS L’OM DÉDIE UNE SEMAINE À SES SUPPORTEURS EN AFRIQUE APS LE LYCÉE MAME CHEIKH MBAYE DE TAMBACOUNDA RÉNOVÉ ET ÉQUIPÉ PAR LA FONDATION SONATEL APS UN PROTOCOLE D’ACCORD POUR LA RÉALISATION DE L’ÉTUDE SUR LA STRATÉGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DE LA PLATEFORME PORTUAIRE

L’Africa PPP-2020: le Maroc souligne importance des partenariats public-privé dans les infrastructures africaines


  3 Décembre      25        Coopération (1213), Développement durable (325),

   

Rabat, 03/12/2020 (MAP) – Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a souligné la nécessité de développer les partenariats public-privé (PPP) dans les infrastructures africaines, lors de la 12ème conférence virtuelle du partenariat public-privé « Africa PPP 2020 », dont le Maroc est le pays hôte.

Intervenant lors de cette conférence organisée les 1er et 2 décembre sous le thème « Partenariats au sein des projets d’infrastructure publique pour le développement durable et la croissance économique », le directeur général de la stratégie, des ressources et des affaires techniques et administratives au ministère, Adil Bahi, a insisté sur l’importance de développer les PPP dans les infrastructures africaines. en tant que levier pour la mise en œuvre des politiques publiques, notamment celles se rapportant à la croissance économique et au développement durable.

Cet événement constitue une opportunité de coopération réussie entre le Maroc et les différents pays africains ainsi qu’un cadre propice pour les échanges mutuels sur les pratiques et le savoir-faire en matière de déploiement et d’opérationnalisation de ce nouveau mode de passation de la commande publique, selon un communiqué du ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Un nouveau pas a été franchi par le Royaume à travers l’adoption d’un cadre juridique adéquat régissant ce nouveau mode de contractualisation, qui participe à la création des opportunités d’emploi, contribue à la réduction de la pauvreté, promeut la croissance économique et le développement durable.

A cet égard, le Ministère a d’ores déjà mené une réflexion sur une feuille de route, en réalisant plusieurs études préalables portant sur la faisabilité juridique, économique et financière de projets via des contrats PPP qui concernent la majorité des secteurs d’activité du ministère (secteur autoroutier, ferroviaire , portuaire, transport routier…)

Le Maroc, en tant que pays hôte de cet événement, a été représenté par le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau et le ministère de l’Economie, des finances et de la modernisation de l’administration, ainsi que plusieurs autres organismes publics.

Cette édition a été marquée par la participation d’autres intervenants du ministère, notamment de la Directrice des ports et du domaine public maritime par un exposé sur « les PPP pour les infrastructures portuaires au Maroc», du directeur régional du ministère à Souss-Massa par la Présentation de l’étude PPP relative à l’autoroute de contournement d’Agadir, ainsi que la responsable des concessions et des partenariat à la direction générale de l’eau par un exposé consacré au « Secteur privé, partenaire clé dans le développement du secteur de l’eau ».

Les 11 dernières éditions d’Africa PPP ont rassemblé plus de 1800 délégués, 1000 entreprises, 423 intervenants et 40 sponsors. De plus, des projets de PPP ont été présentés dans certains pays : le Maroc, l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Ghana, le Kenya, la Namibie, le Sénégal, ainsi que la Tanzanie et Tunisie.

Dans la même catégorie