AGP Mamou: Inauguration de plusieurs infrastructures sociales de base à Bhouria AGP Kankan : Près de 10 hectares d’une plantation d’anacardiers et d’orangers ravagés par le feu MAP L’Afrique du Sud, « un pays qui s’effondre » après des années de corruption (opposition) MAP Le plus grand système de câbles sous-marins au monde arrive en Afrique du Sud MAP Dix partis politiques en lice pour les élections sénatoriales au Cameroun MAP « Symphonie africaine”: une fresque murale de l’artiste Moustapha Zoufri embellit une façade du musée Mohammed VI d’arts moderne et contemporain MAP L’Afrique détient la clé de la sécurité alimentaire mondiale (PDG de l’OCP) MAP Afrique subsaharienne: L’emploi, « principal moteur d’adhésion » aux groupes extrémistes violents, selon l’ONU MAP Mali: entretiens entre le président malien et le ministre russe des Affaires étrangères APS Le lycée de Mbacké dans une dynamique de performances (proviseur)

Lancement de l’application STOPINTOX pour lutter contre la désinformation


  25 Mars      55        Technologie (781),

   

Abidjan,24 mars 2022 (AIP) -Une application gratuite dénommée « STOPINTOX » pour lutter contre la désinformation, a été présenté jeudi 24 mars 2022, à l’université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan par l’équipe pro jeune, dans le but d’aider les étudiants à vérifier l’information diffusée sur les réseaux sociaux.

Selon la coordonnatrice du projet, « STOPINTOX », Sonia Yéboua, la mise en place de l’application est une initiative du l’équipe pro jeune, portée par l’Ong yourth space for peace en partenariat avec la national democratic institut (NDI).

« Cette application permettra à l’utilisateur de renforcer ses connaissances en matière de désinformation, de discours de haine et de technique de vérification d’information et de vérifier tout type d’information en ligne » a souligné Mme Yeboua.

Elle permet également de diffuser des visuels animés contre la désinformation et les discours de haines et favorise l’obtention de badges d’ambassadeur de « STOPINTOX » contre la désinformation et les discours de haine.

« Je suis heureux de savoir que la jeunesse ivoirienne et surtout universitaire en Côte d’Ivoire est en train de prendre le devant, pour nous aider tous, à contre-carrer un mal qui est en train de fragiliser notre démocratie émergente, qui fragilise l’harmonie, les valeurs de la vérité, de la transparence, de convivialité à travers l’émergence de l’intoxication, de la désinformation, des discours de haines », a déclaré le directeur Afrique de NDI Côte d’Ivoire, Dr Christopher Fomunyoh.

Il invite la jeunesse à s’approprier cette application et à en profiter au maximum pour un meilleur développement économique, social et politique des pays africains.

Dans la même catégorie