GNA Madina Divisional Police confirms assassination of investigative journalist GNA Political Parties’ Fund: Afari-Gyan blames NDC and NPP Inforpress São Vicente: Embaixador da Índia perspectiva “caminho brilhante” nas relações económicas Índia/Cabo Verde Inforpress Santo Antão: Criadores “aliviados” com anúncio do Governo de priorizar Porto Novo com novo plano de emergência Inforpress Pintura mural na Clínica Godente incita a campanha do aleitamento materno NAN Nigeria joins PAPU to celebrate PAN African Post Day NAN Anambra govt. to establish Art, Craft Village NAN Corps member to rehabilitate 20 ex-convicts in Osun NAN UNICEF laud journalists for promoting public health AIP Côte d’Ivoire/ Des vendeurs de drogue interpellés à Soubré

Le paser de kaffrine va tourner « autour de 200 milliards cfa » (gouverneur)


  25 Juin      31        Développement durable (3775),

   

Kaffrine, 25 juin 2018 – (APS) – Le Programme des actions stratégiques de l’Etat (PASER) dédié à Kaffrine (centre) va coûter quelque 200 milliards de francs CFA, a annoncé lundi le gouverneur de cette région du centre du Sénégal, Jean Baptiste Coly.

Le PASER de Kaffrine, qui va notamment consister à doter cette région d’infrastructures pour un meilleur accès aux services sociaux de base, « ne sera pas loin des 200 milliards de francs CFA », a-t-il déclaré au terme d’un comité régional de développement (CRD) axé sur la validation dudit programme.

« La région de Kaffrine dispose essentiellement de deux potentiels à savoir l’agriculture et l’élevage », a avancé son gouverneur s’adressant à des journalistes à la fin de ce CRD à laquelle participaient des autorités administratives, des élus locaux et des chefs de service.

« Sur la base du diagnostic qui a été fait, a ajouté Jean Baptiste Coly, nous avons ressorti les contraintes et les atouts » de la région, processus à l’issue duquel « nous avons mis en place un document qui va être soumis à l’Etat ».

Le PASER va ainsi consister à « mettre en place les équipements qui vont permettre à la région de Kaffrine d’avoir un accès aux services sociaux de base », a expliqué M. Coly.

Dans ce cadre, a-t-il poursuivi, il est envisagé « la construction de plusieurs infrastructures routières pour désenclaver la région de Kaffrine ».

« Nous avons également pensé qu’il était utile de transformer les produits locaux en matière de production arachidière », a indiqué le chef de l’exécutif régional, appelant les Kaffrinois à revenir au bercail investir pour participer au développement de leur commune.

« Kaffrine va être sous peu une ville universitaire, et il nous manque des infrastructures de transport. Nous appelons les autochtones à s’organiser en GIE pour développer le transport », a-t-il insisté.

Il signale que le PASER est un nouveau concept qui ambitionne de matérialiser la volonté des pouvoirs publics de « territorialiser les politiques des collectivités » locales du Sénégal.

Selon lui, ce programme est appelé à être validé par le Premier ministre au cours d’un prochain conseil interministériel, ensuite « on passera à la phase de mise en œuvre ».

MNF/BK

Dans la même catégorie