AIP Législatives 2021: Les candidats RHDP de Bondoukou désormais connus AIP Un fonds Amadou Gon Coulibaly mis à la disposition des associations féminines de Bondoukou AIP Inter/ Un investisseur africain élargit son portefeuille pétrolier et gazier (Communiqué) AIP Le Conseil régional offre trois ambulances médicalisées à trois villages de l’Indénié-Djuablin ANP Visite de travail à Maradi du Ministre de la formation professionnelle et Technique AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective

Le succès de la pétition contre la présidente de l’AN positif pour l’avènement de l’Union sacrée selon une actrice


  4 Janvier      8        Société (27341),

   

Kinshasa, 06 janvier 2021(ACP).- Mme Brigitte Néhéma, présidente de l’ONG dénommée ‘’Dynamique des femmes en faveur des actions du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo’’(DYFAF) a affirmé lors d’un entretien mardi avec l’ACP que le succès de la pétition engagée contre la présidente de l’Assemblée nationale est un signe positif pour l’avènement de l’Union sacrée.
Mme Brigitte Néhéma a indiqué que cette victoire des pétitionnaires augure la gestion prochaine de la chose publique en vue de changer la gouvernance au pays avant d’ajouter que les députés nationaux ne peuvent plus se dédire lors de la mission d’information confiée au sénateur, Modeste Bahati.

Elle a renchéri qu’à travers le monde, les efforts sont déployés pour assurer l’émergence et la modernisation des nations. D’où, un appel lancé à la majorité des leaders congolais à avoir, à l’instar du chef de l’ Etat, une vision unioniste du peuple congolais dans le but de restaurer la paix, l’unique voie susceptible de permettre à la RDC d’organiser un travail productif susceptible de garantir d’ici à l’horizon 2030, l’atteinte des Objectifs de développement durable(ODD).

Cette actrice sociale a exhorté les politiciens à traduire dans les faits l’idéal de leur champ d’action qui consiste à rechercher, en priorité, le bonheur du peuple plutôt qu’à œuvrer dans le sens de défier l’autorité établie par le souverain primaire.

La DYFAF, a-t-elle rappelé, est une organisation non gouvernementale de développement qui s’attèle à capitaliser les bienfaits de diverses initiatives du chef de l’Etat au bénéfice des populations congolaises

Dans la même catégorie