AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Les auteurs de multiples parrainages sont passibles de poursuites judiciaires (CEI Gôh)


  3 Août      16        Justice (869),

   

Gagnoa, 03 août 2020 (AIP)- Les personnes, auteurs de multiples parrainages au bénéfice d’autant de candidats à l’élection présidentielle, sont passibles de poursuites judiciaires selon la loi, a déclaré lundi 03 août 2020 à Gagnoa, la superviseur régionale de la commission électorale indépendante (CEI) pour les régions du Gôh et du Lôh-Djiboua, Me Yapobi Niaba.

« Celui qui donne deux parrainages peut aller en prison », a averti Me Niaba lors d’une rencontre d’échange avec les partis politiques, la chefferie, la société civile et le corps préfectorale, tous issus du département de Gagnoa.

Elle a indiqué que le parrainage ne doit pas faire l’objet de chantage et ne doit pas être monnayé, mais au contraire, appelant à plus de responsabilité du citoyen ivoirien.

C’est le premier parrainage réceptionné par les responsables électoraux locaux, qui est pris en compte au niveau de la commission électorale indépendante, lors des différents contrôles effectués, a-t-elle assuré.

En vue de prévenir tout cas de double parrainage, dont pourrait être victime contre sa volonté tout candidat à la candidature à la présidence de la République, la CEI a exhorté chacun des postulants à la fonction présidentielle, à aller au-delà de 1% des inscrits recommandé, afin de se constituer une réserve de signatures pour parer le cas échéant.

La région du Gôh compte environ 213 500 électeurs, et chaque candidat est tenu de fournir au moins 2 135 signatures de parrainage, selon la loi.

Dans la même catégorie