APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Niger : Révision du statut des Huissiers de Justice et des Commissaires-priseurs


  2 Octobre      9        Justice (903),

   

NIAMEY, 02 Octobre (ANP) – Au Niger, il a été procédé, ce vendredi 2 octobre 2020, à une révision du statut des Huissiers de Justice et des Commissaires-priseurs.

A l’initiative du Gouvernement, cette révision vise à corriger les insuffisances constatées dans la mise en œuvre de la loi de 1996 portant statut des Huissiers de Justice, notamment en ce qu’elle n’est plus adaptée à l’évolution socio-économique et au contexte international marqué par l’harmonisation des législations et des pratiques relatives à la profession d’huissiers de justice.

Selon le Gouvernement nigérien, il s’agit donc de rendre plus efficace l’exercice de la profession d’Huissier de Justice, notamment en dotant cette corporation d’un statut qui lui garantit une sécurité juridique et institutionnelle et d’un organe représentatif qui assure le trait d’union avec les autorités, la surveillance générale et la discipline des membres de la profession.

En outre, précise le Gouvernement, la nouvelle loi devra lui permettre d’atteindre les objectifs déclinés dans le document de Politique nationale « Justice et Droits Humains » et d’honorer les engagements souscrits par le Niger, relatifs aux objectifs du Développement Durable 2015-2030 qui visent notamment l’accès de tous aux services publics de la justice.

Dans la même catégorie