ATOP DES AGENTS DES DOUANES ET COMMISSIONNAIRES AGREES FORMES SUR LES NOUVELLES EXIGENCES ANG Política/Presidente da República diz que a criação ou extinção dos ministérios não é da competência da ANP ANG Domingo de Tina/ Madrinha do evento promete ajudar a elevar direitos de pessoas com deficiência ACP Ouverture à Kinshasa de la Revue annuelle du programme de coopération RDC-UNICEF 2020-2024 ACP 8ème forum de la SADC: le Premier ministre Ilunkamba exhorte les parlementaires à préserver les acquis de l’alternance ABP Numérique : Sensibilisation à Calavi des agents des collectivités locales sur l’informatisation des actes d’Etat civil et la numérisation des archives ABP Coopération / Coopération : Une délégation du Réseau des chambres des experts européens au cabinet de Louis Vlavonou ABP Santé : Elèves et étudiants sensibilisés aux enjeux de la lutte contre le VIH/Sida à Parakou ABP Social : La journée mondiale des personnes handicapées célébrée à Savalou INFORPRESS PNUD admite que pandemia “destruiu muitos do ganhos” que Cabo Verde tinha alcançado

TOUBACOUTA : EMPOISSONNEMENT DE 10 CAGES FLOTTANTES DE L’UNITÉ AQUACOLE DE SINTHIOU BÉRA


  27 Octobre      11        Economie (10441),

   

Sinthiou Béra, 27 oct (APS) – L’Agence nationale d’aquaculture (ANA) a procédé à l’empoissonnement de 10 cages flottantes de l’unité d’aquaculture de la vallée Senghor située dans le village de Sinthiou Béra (Toubacouta), a appris lundi l’APS.

’’L’ANA a procédé à l’empoissonnement de 10 cages flottantes de l’unité d’aquaculture de Sinthiou Béra, grâce à 10.000 alevins, soit 1000 alevins par cage flottante’’, a dit sa directrice générale Téning Sène.

Elle s’entretenait avec des journalistes lors de la tournée en compagnie des autorités administratives de la région dans plusieurs sites aquacoles gérés par l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA) dans la commune de Toubacouta .

’’Et d’ici six mois, on aura des poissons matures avant de procéder à la récolte. Donc, en moyenne on attend de cette opération jusqu’à 8 tonnes d’ici six mois’’, a-t-elle indiqué.

’’Et le kilo sur le marché, poursuit-elle, varie entre 1500 et 2000 francs. Donc, c’est une activité génératrice de revenus qui est très intéressante. L’aquaculture fait partie des activités les plus rentables’’.

Téning Sène a précisé que cette opération d’empoissonnement est financée par le PUMA, qui a-t-elle souligné, a confié à l’Agence nationale d’aquaculture (ANA) la gestion de son volet aquacole.

’’L’ANA est chargée de sa mise en œuvre mais aussi de l’exécution d’autres opérations comme l’empoissonnement, la construction des cages, de la formation dans ce volet des populations bénéficiaires’’, a-t-elle expliqué.

Le secteur de l’aquaculture a aussi souffert des effets de la covid-19, a déploré la directrice général, soulignant qu’il est aujourd’hui impératif de relancer les activités du secteur, ce qui justifie la présence à Sinthiou Béra.

La directrice générale de l’ANA a terminé sa tournée à Néma Bah, village situé dans la commune de Toubacouta où elle a échangé avec les femmes regroupement dans un GIE. Elle s’est également rendue au parc d’ostréiculture exploité par ces femmes sous l’encadrement technique de l’ANA.

Dans la même catégorie