ANP Zinder : Les jeunes CAP 21 de la région réclament la démission ou la révocation du procureur, président de la CENI régionale Inforpress São Vicente: Polícia Judiciária detém cidadão nigeriano por suspeita da prática de crime de tráfico de estupefacientes Inforpress Porto Novo: Laboratório experimental do artesanato vai ser melhorado para melhor servir aos artesãos GNA Tano South Assembly offers scholarships to 20 tertiary students Inforpress COC enalte importância de Cabo Verde servir de palco para candidatura da CAF Inforpress Banco Interatlântico distinguido com três prémios pela revista Global Banking & Finance Review Inforpress Santo Antão: Eleitos municipais do MpD no Paul visitam várias localidades do concelho GNA Greatest legacy to uphold of Rawlings is to forgive his excesses – Palmer-Buckle AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un élu remet du matériel roulant aux Chefs religieux et traditionnels d’Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/ législatives 2021 : le député sortant d’Agboville commune confie sa candidature à la jeunesse et aux femmes du RHDP

Un responsable de la société civile de Bondoukou donne des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire


  1 Décembre      11        Environnement/Eaux/Forêts (2401),

   

Bondoukou, 01 déc 2020 (AIP) – Le président du Collectif des ONG et associations de Bondoukou (COAB), Adou Kouassi Bini a donné des solutions pour le maintien d’une paix durable en Côte d’Ivoire, lors d’une interview à l’AIP, lundi 30 novembre 2020, à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo).

Selon Adou, le maintien de la paix passe par le rétablissement de la confiance mutuelle, l’ouverture des consultations de toutes les couches socio-professionnelles du pays et la volonté du Président de la République d’aller au dialogue en faisant beaucoup de concessions afin que les ivoiriens se retrouvent autour d’une même table de façon inclusive.

Pour le président du collectif, la graine de la paix doit être semée par un sentiment de tolérance partagé par tous afin de décrisper le climat de méfiance qui règne au sein des populations. Il a souhaité que cette quête de la paix se fasse en présence d’une médiation internationale.

« Nous devons accepter de nous assoir pour dialoguer en pensant à la nation, car la guerre et la violence n’arrangent rien mais, la paix et la quiétude sont bénéfiques à tous », a-t-il déclaré. Il s’est félicité des alliances inter-ethniques qui ont permis à la ville de Bondoukou d’être épargnée des troubles et actes de violence, lors de l’élection présidentielle du 31 octobre.

Créé en 2017, le COAB est une faitière qui vise à mutualiser les services au profit de ses membres et à les accompagner dans la mise en œuvre de leurs activités respectives. Il comporte une quarantaine d’ONG et associations.

Dans la même catégorie