ANP Ouverture des frontières terrestres au Niger : Les transporteurs interurbains reprennent progressivement le trafic vers l’international ANP Séance de questions d’actualité au Parlement : Quatre membres du Gouvernement interpelés devant le parlement ANP Niger : 7 nouveaux membres de la haute cour de justice prêtent serment devant le parlement GNA ECOWAS pushes launch of single currency to 2027 GNA ADB holds customer appreciation get-together APS LIGUE DE SAINT-LOUIS : LES INTERNATIONAUX APPORTENT LEUR SOUTIEN À AMARA TRAORÉ APS TAMBACOUNDA : UNE SUBVENTION DE PRÈS DE 14 MILLIONS POUR LES COMITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE QUARTIERS APS PREMIÈRE CÉRÉMONIE DE GRADUATION DE L’ÉCOLE MAARIF DE THIÈS APS LE PRÉSIDENT SALL FINIT SA TOURNÉE EN INAUGURANT UN DAARA ET UN RACCORDEMENT ÉLECTRIQUE GNA KAIPTC to hold regional security stakeholders meeting in Banjul

UNE ASSOCIATION COMPTE DÉBARRASSER KAOLACK DE SES ORDURES ’’D’ICI 6 MOIS’’


  31 Octobre      23        Environnement/Eaux/Forêts (2981),

   

Kaolack, 31 oct (APS) – Une opération « zéro déchet » visant à débarrasser Kaolack de ses ordures ’’d’ici six mois’’, a été officiellement lancée samedi dans la capitale du Saloum, à l’initiative de l’association « Jeunesse Consciente », a constaté l’APS.

« Le nom de Kaolack a été toujours associé à la saleté. Nous voulons mettre fin à cette réalité en menant cette activité d’utilité publique », a dit le président de ladite association, Amadou Tidiane Sow, s’entretenant avec des journalistes lors de la cérémonie de lancement de cette initiative.

L’association ’’Jeunesse Consciente’’ a démarré son opération par le quartier Ndar Gou Ndaw, en attendant les autres quartiers de la ville dans les jours et semaines à venir.

Elle compte s’attaquer à la problématique des canaux à ciel ouvert dans la mesure des moyens dont elle dispose, tout en développement un volet sensibilisation des populations, selon son président.

L’association ’’Jeunesse Consciente’’ compte de cette manière amener les populations à adopter un comportement citoyen et ainsi mettre fin aux habitudes consistant à déposer les ordures dans les rues et non dans les poubelles ou zones indiquées à cet effet.

Selon Amadou Tidiane Sow, « les populations doivent respecter les recommandations du gouvernement par rapport aux sachets plastiques qui sont interdits’’, au risque de se voir appliquer la loi, a-t-il dit.

Dans la même catégorie