AIP /International/ Le rôle clé du E-commerce dans la croissance des revenus des commerçants pendant la saison des fêtes (Rapport) AIP International/ L’OMS appelle les pays africains à intensifier leur préparation à la vaccination contre la COVID-19 AIP International/ RSF dresse le bilan de la liberté de la presse à l’épreuve de la pandémie de COVID-19 en 2020 AIP Inter/Covid-19: L’Éthiopie favorable à la production du vaccin russe Spoutnik V sur son territoire AIP La médecine esthétique sans aucune intervention chirurgicale désormais possible en Côte d’Ivoire GNA Alliance for Empowering Rural Communities educates youth on SDGs GNA Empowering employees, key to institutional growth- Union GNA Ghana records more than 2000 road accident deaths GNA GUM presents third biggest slate of parliamentary candidates in Greater Accra GNA NCCE conducts debate for Tema West Parliamentary Candidates

UNE ASSOCIATION COMPTE DÉBARRASSER KAOLACK DE SES ORDURES ’’D’ICI 6 MOIS’’


  31 Octobre      6        Environnement/Eaux/Forêts (2266),

   

Kaolack, 31 oct (APS) – Une opération « zéro déchet » visant à débarrasser Kaolack de ses ordures ’’d’ici six mois’’, a été officiellement lancée samedi dans la capitale du Saloum, à l’initiative de l’association « Jeunesse Consciente », a constaté l’APS.

« Le nom de Kaolack a été toujours associé à la saleté. Nous voulons mettre fin à cette réalité en menant cette activité d’utilité publique », a dit le président de ladite association, Amadou Tidiane Sow, s’entretenant avec des journalistes lors de la cérémonie de lancement de cette initiative.

L’association ’’Jeunesse Consciente’’ a démarré son opération par le quartier Ndar Gou Ndaw, en attendant les autres quartiers de la ville dans les jours et semaines à venir.

Elle compte s’attaquer à la problématique des canaux à ciel ouvert dans la mesure des moyens dont elle dispose, tout en développement un volet sensibilisation des populations, selon son président.

L’association ’’Jeunesse Consciente’’ compte de cette manière amener les populations à adopter un comportement citoyen et ainsi mettre fin aux habitudes consistant à déposer les ordures dans les rues et non dans les poubelles ou zones indiquées à cet effet.

Selon Amadou Tidiane Sow, « les populations doivent respecter les recommandations du gouvernement par rapport aux sachets plastiques qui sont interdits’’, au risque de se voir appliquer la loi, a-t-il dit.

Dans la même catégorie