- FAAPA FR - https://www.faapa.info -

Une mission de la Banque mondiale  d’évaluation des activités du PICAGL au Tanganyika

Kalemie, 29 février 2020 (ACP).-Une forte  délégation de la Banque Mondiale et de l’Unité nationale de coordination du Projet intégré de croissance agricole dans les Grands Lacs (PICAGL), conduite par Mme Nora  Kaoues, chargée du Programme à la Banque mondiale et Chef de la délégation, séjourne depuis jeudi à Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika, pour une mission d’évaluation et de supervision de toutes les activités menées sur le terrain dans le territoire et ville de Kalemie.
Cette mission de supervision de la Banque mondiale a pour objectif, de procéder à la revue de l’état d’avancement global du projet. Elle intervient après celle effectuée en mai 2019 qui consistait à examiner la gestion du projet en ce qui concerne les questions fiduciaires et de sauvegarde (environnementales et sociales) ainsi que le suivi-évaluation du Projet, notamment les travaux d’infrastructures rurales. Cette précédente mission consistait également à échanger sur la préparation du don accordé par le Programme Global de l’agriculture et de la Sécurité Alimentaire (GAFSP), conçu comme fonds additionnel au PICAGL.
Sous la supervision de Mme Brigitte Kapinga, de la Coordonnatrice provinciale du PICAGL et chef de l’Unité provinciale d’exécution du Projet au  Tanganyika, la délégation a visité le grand immeuble à deux niveaux en construction devant abriter le ministère provincial de l’AGRIPEL et la Coordination PICAGL, à Tanganyika dont les travaux sont financés par la Banque Mondiale.
Dans le cadre de cette mission de supervision, le programme prévoit également la visite sur le terrain de différentes activités déployées pour l’exécution de ce projet PICAGL à Kalemie, notamment les Champs de multiplication primaire de boutures de manioc de l’IITA-INERA, Champ de fourrager (Élevage laitier) de l’IITA, Intégration  régionale, Champ de démonstration du Consortium Université de  Kalemie-UCB-INERA et les champs écoles paysans de Rikolo.
A l’arrivée dans la province, la délégation était reçue par le gouverneur de la province a i, Dieudonné Kamona, ministre de l’Intérieur et Sécurité du Tanganyika. A l’issue de l’audience, Mme Nora KAOUES a indiqué que sa délégation est venue faire un état de lieux de tout ce qui est en train d’être réalisé dans le cadre de ce Projet PICAGL dans cette province pour améliorer et faire avancer les activités menées par ce Projet PICAGL. Elle a laissé entendre que la préoccupation première  est d’atteindre les résultats pour que la population du Tanganyika puisse en  bénéficier.
Pour Mme Brigitte Kapinga, Coordonnatrice provinciale du PICAGL et chef de l’Unité provinciale d’exécution du Projet au  Tanganyika, l’objectif de développement du PICAGL est d’augmenter la productivité agricole et la commercialisation dans les zones ciblées de la RDC et améliorer l’intégration régionale agricole et d’apporter une réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d’urgence déclarés.
Et d’ajouter que le Projet a comme ancrage institutionnel, le ministère de l’Agriculture et fonctionne sous la supervision de l’Unité nationale de coordination du PICAGL qui dispose de deux Unités provinciales d’exécution du  Projet, l’une à Bukavu au Sud Kivu  et l’autre à Kalemie dans la province du Tanganyika.
Pour rappel, le gouvernement de la République Démocratique du Congo a reçu un crédit de 150 millions de dollars américains sur crédit IDA (dont 50 millions proviennent du Fonds IDA région) pour financer le Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL) auxquels s’ajoute  un don japonais (PHRD Grant) pour un montant de 2,7 millions de dollars américains destiné aux activités de la nutrition.