APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

1ère rencontre à Niamey des ministres en charge de l’Irrigation des Pays couverts par le projet PARIIS


  1 Décembre      16        Agriculture (3495),

   

Niamey, 01 Déc (ANP)- Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce jeudi 1er décembre 2022 à Niamey, l’ouverture de la 1ère rencontre des ministres en charge de l’Irrigation des pays couverts par le Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’irrigation au Sahel (PARIIS).

Cette rencontre, note-t-on, est une occasion pour les pays couverts par le PARIIS d’échanger sur l’institutionnalisation des solutions d’irrigation prouvées dans plusieurs pays et aussi d’affirmer une vision commune sur le plaidoyer pour la mobilisation des ressources pour l’eau agricole dans le Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Les recommandations qui seront issues de ces travaux vont permettre de remobiliser les acteurs des différents pays, ceux du niveau régional et les partenaires techniques, pour créer les conditions nécessaires à l’atteinte des objectifs fixés.

Dans son discours d’ouverture, le Premier Ministre a indiqué que le Niger est très heureux d’accueillir la présente rencontre qui se tient au lendemain de la tenue en Egypte de la COP 27.

Pour rappel, la COP 27 est le plus grand rassemblement mondial consacré aux questions climatiques et qui a une fois de plus mis en exergue l’ampleur des effets des changements climatiques et l’urgence de prendre des mesures de mitigation et d’adaptation pour sauver la planète terre et la biodiversité, y compris l’espèce humaine.

Il a aussi rappelé quelques défis auxquels fait face la région du Sahel, avant de préciser que « la question de la maîtrise de l’eau, entre autres stratégies, reste une priorité dans la quasi-totalité de nos pays pour faire face à ces défis ».

Le PARIIS, note-t-on, a été lancé en octobre 2013 par les Etats membre du CILSS (Niger, Mauritanie Burkina Faso, Mali, Sénégal, Tchad), en appui de la Banque Mondiale et plus d’autres partenaires afin de faire de l’Agriculture irriguée l’une des solutions au développement des pays.

Selon le chef du Gouvernement du Niger, ‘’c’est à travers une déclaration dite « Déclaration de Dakar » que ces pays ont convenu de combiner leurs efforts pour accroître le rythme et la qualité des investissements dans l’agriculture irriguée sur la base d’une approche participative et systématique de résolution des problèmes en se basant sur des solutions adaptées’’.

Le PARIIS, a précisé M. Ouhoumoudou Mahamadou, ‘’vise à réunir les conditions nécessaires pour qu’à travers cette vision, les Etats puissent tendre vers les objectifs qualitatifs et quantitatifs de la Déclaration de Dakar’’.

Au regard des résultats enregistrés par le PARIIS dans les pays bénéficiaires et au niveau régional, le Chef du Gouvernement nigérien a tenu à féliciter tous les acteurs engagés dans la mise en œuvre de ce projet.

Il a particulièrement félicité le CILSS pour l’ensemble des appuis qu’il mobilise pour les Etats en matière de maîtrise d’eau, de sécurité alimentaire et sur les questions de population et développement.

En fin, s’agissant, de la question spécifique de la maitrise d’eau, le Premier Ministre, a rappelé ‘’l’initiative spéciale des Chefs d’Etat pour la coalition mondiale sur l’eau au Sahel dans laquelle s’inscrit le PARIIS’’, avant d’inviter les partenaires du CILSS à apporter davantage leurs appuis à son opérationnalisation en tant que plateforme d’aide à la décision et à l’investissement dans la gestion de l’eau sous toutes ses formes.

Notons qu’au cours de cette cérémonie, plusieurs intervenants se sont exprimés sur les objectifs du PARIIS.

Le Secrétaire Exécutif du CILSS, DR Abdoulaye Mahamadou a rappelé les missions du CILSS avant de remercier les partenaires pour leurs appuis.

M. Sergio Pimenta, Vice-Président de la Société Financière Internationale, venu spécialement pour cette rencontre, a quant à lui réitéré l’engagement de son institution à accompagner ce Projet.

Cette cérémonie, note-t-on, a vu la participation du Ministre d’Etat Tchadien en charge de l’Irrigation, Président du Conseil des Ministres du CILSS et de plusieurs autres représentants des pays couverts par le PARIIS.

Dans la même catégorie