AIP Suppression des produits optionnels : Des délégués de la MUGEF-CI dénoncent un « brigandage assurantiel » AIP L’AIP place 2023 sous de meilleurs auspices à travers l’excellence des agents (Directrice) AIP La SGCI ouvre une agence à Tabou APS Diène Ngom élu président de l’Amicale des anciennes et anciens du CESTI MAP Afrique du Sud : La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains organise un concours de mémorisation et de récitation du Saint Coran ANP CHAN ALGÉRIE 2023 : Le Niger bat le Ghana et file en demi-finale MAP Burkina: des milliers de manifestants dans la rue pour exiger le départ des troupes françaises MAP Marrakech : Réunion de suivi de « l’Appel de Tanger » à l’expulsion de la pseudo-rasd de l’UA MAP Marrakech : Trois nouveaux pays africains signent « l’Appel de Tanger » pour l’expulsion de la « pseudo-rasd » de l’UA MAP Burkina : 11 morts dans un accident de la route

Pathé Badiane : pose de la première pierre d’une stèle dédiée à Maba Diakhou Bâ


  1 Décembre      14        Culture (655), Infrastructure (371),

   

Pathé Badiane (Nioro), 1er dec (APS) – Le ministre de la Culture et du Patrimoine, Aliou Sow, a posé, mercredi, la première pierre d’une stèle destinée, selon lui, à ‘’traduire la dimension religieuse du résistant Maba Diakhou Bâ’’, qui vainquit les forces coloniales françaises dirigée par le gouverneur Pinet Laparade lors d’une bataille qui eut lieu à Pathé Badiane, dans le département de Nioro, le 30 novembre 1865.

‘’Suivant les instructions de son excellence, le président de la République Macky Sall, le ministère de la Culture et du Patrimoine historique entend travailler, de manière résolue, à réaliser une stèle en forme de Alwa pour traduire la dimension religieuse de Maba Diakhou Bâ’’, a expliqué le ministre lors de la cérémonie qui s’est tenue à Pathé Badiane, à l’occasion de la quatrième édition de la commémoration de cette grande bataille.

En plus de la stèle, une mosquée sera aussi construite sur le site pour le recueillement des visiteurs.

Aliou Sow a promis des bourses et subventions pour les chercheurs qui s’intéressent à l’œuvre et à la vie de Maba Diakhou Bâ.

‘’Nous nous engageons également à faire un film mémoriel pour donner du contenu culturel sans oublier la promotion d’une représentation théâtrale sur son œuvre et sur l’ensemble de ses actions pour que la jeune génération puisse s’en inspirer’’, a-t-il ajouté.

Il encourage tous les acteurs culturels et artistiques à œuvrer dans ce sens par « la création multiforme de pièces de théâtre, de livres, de musique et autres, afin de nous sauver de l’oubli (…)’’.

Sow a rappelé que Maba Diakhou Bâ avait constitué une ‘’véritable université’’ avec des maîtres de rang ‘’ultra élevé’’, dont Mame Mor Anta Saly Bâ, père de Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadji Abdoulaye Niass, père de Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima dit Baye, entre autres érudits, pour enseigner le Coran, diffuser et consolider la foi islamique.

‘’Ici, à Pathé Badiane, nous réapprenons que notre pays se construit depuis très longtemps et que de dignes enfants ont posé des jalons importants au prix de sacrifices immenses par le sang de la dignité et de l’honneur, dans le souci de porter haut l’étendard des grandes valeurs et l’objectif de donner un sens à la vie’’, a poursuivi le ministre de la Culture et du Patrimoine historique.

Dans la même catégorie