GNA Four arrested over attacks on motorists APS A PODOR, MACKY SALL VANTE LE PROGRAMME DE RÉALISATION D’INFRASTRUCTURES APS LES RÉFORMES SONT NÉCESSAIRES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CITOYENS (MINISTRE) APS LE SUTELEC DÉPLORE LA ‘’NON IMPLICATION’’ DES PARTENAIRES SOCIAUX À L’ÉLABORATION DU CODE DE L’ÉLECTRICITÉ APS VERS UNE AUGMENTATION DES EMBLAVAGES POUR ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN RIZ GNA GIPC urged to package investment prospects in Ahafo Region AIP Le retour du président Gbagbo doit être un moment de paix pour Gagnoa, selon le président de la FPU GNA Trader jailed eight years for child stealing AIP Investiture du président du COSIM : Le Président Alassane Ouattara exhorte à la promotion d’un islam d’amour AIP Côte d’Ivoire : Le projet de production intensive de maïs hybrides lancé à Bondoukou

Afrique du Sud: Pas de suppression massive d’emplois dans le secteur public (Ramaphosa)


  18 Septembre      54        Emploi (290),

   

Johannesburg, 18/09/2018 (MAP)- Le gouvernement sud-africain ne compte pas procéder à des suppressions massives d’emplois dans le secteur public pour faire face à la grave crise économique et financière qui affecte le pays, a indiqué le président sud-africain Cyril Ramaphosa.
«Aucune opération de suppression massive d’emplois dans le secteur public n’est prévue par le gouvernement», a dit Ramaphosa qui s’exprimait devant le congrès de la centrale syndicale du COSATU, la plus puissante de ce pays d’Afrique australe.
L’économie sud-africaine est entrée en récession technique suite à un recul de 0,7 pc du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre de l’année en cours, alors que les prévisions tablaient sur une croissance de 0,6 pc. Cette performance négative fait suite à une contraction de 2,6 pc au trimestre précédent.
Cette récession indique un ralentissement prolongé de l’activité économique dans ce pays désigné parmi les plus industrialisés du continent africain.
Ce ralentissement intervient dans un contexte politique, économique et social tendu, marqué par une aggravation des déficits sociaux qui plombent ce pays, avec notamment un chômage touchant près de 30 pc de la population active.
Les médias locaux avaient rapporté que le gouvernement Ramaphosa entend procéder à une vaste opération de suppression d’emplois dans le secteur public dans le cadre de mesures d’austérité.
«Le ralentissement économique et l’affaiblissement des revenus ne doivent pas être réglés d’une manière qui risque de mettre en danger l’avenir des travailleurs du secteur public», a dit Ramaphosa devant les congressistes du COSATU, la centrale syndicale qui a joué un rôle centrale pour le maintien du Congrès National Africain (ANC) au pouvoir depuis la fin de l’apartheid en 1994.
AO

Dans la même catégorie