MAP Kenya: troisième journée de mobilisation contre le PLF 2024 MAP Sénégal: Ouverture d’une enquête sur les incidents survenus entre deux communautés religieuses dans le sud du pays (communiqué) APS SENEGAL-MEDIAS-PARTENARIAT / Une convention APS-RTS pour ”redynamiser l’échange de contenus” entre les deux médias APS SENEGAL-SANTE-POINT / Drépanocytose : 4900 enfants suivis à l’hôpital d’enfants Albert Royer de Fann (responsable) APS SENEGAL-MEDIAS-CINEMA / La RTS entame la diffusion d’une série de documentaires consacrés à des figures emblématiques du pays ANP FSSP: Plus de trois cents millions de contributions reçues ce 19 juin 2024 APS SENEGAL-ECONOMIE / La croissance économique projetée à plus de 10 % en 2025 (FMI) APS SENEGAL-ECONOMIE / Le Sénégal pourrait avoir accès à 230 milliards de FCFA vers la mi-juillet (FMI) ANP BEPC Session 2024 : Près de 120.000 candidats en lice MAP Est de la RDC: une aide humanitaire de 99 millions d’euros de l’UE

Afrique du Sud: Toutes les mesures seront prises pour éviter une répétition des troubles de juillet 2021 (ministre)


  15 Mars      21        Politique (25774), Société (45637),

 

Johannesburg, 15/03/2024 -(MAP)- Une répétition des troubles sociaux de juillet 2021, qui ont ravagé certaines provinces d’Afrique du Sud, ne sera pas autorisée, a indiqué la ministre à la Présidence, Khumbudzo Ntshavheni, en réaction à des menaces proférées à l’approche des élections générales du 29 mai prochain.

«Il n’y aura pas de chaos. Les troubles de juillet 2021 ne se reproduiront pas dans ce pays lorsque nos forces de l’ordre seront à l’œuvre», a déclaré Mme Ntshavheni lors d’une conférence de presse, en réponse à des menaces de violence et d’anarchie proférées ces derniers jours par des membres du nouveau parti de l’ancien Président Jacob Zuma «Umkhonto weSizwe» (MKP).

Le leader intérimaire de la jeunesse du parti, Bonginkosi Khanyile, a mis en garde mercredi lors d’un point de presse à Johannesburg qu’il y aurait des violences si Zuma et son parti MKP ne sont pas autorisés à participer aux élections.

La Commission électorale indépendante (CEI) a condamné les menaces de violence proférées par des membres du parti de Zuma et a appelé tous les partis à respecter le Code de conduite électorale.

Les menaces de violence émises par le MKP ont fait craindre des troubles sociaux comme les émeutes meurtrières de juillet 2021 qui ont éclaté dans les provinces de KwaZulu-Natal et du Gauteng, faisant plus de 350 morts et des dégâts matériels évalués à plus de trois milliards de dollars.

Les émeutes ont commencé le 8 juillet 2021 , après que Jacob Zuma a été condamné à 15 mois de prison le 29 juin 2021 pour outrage au tribunal. L’ex-Président avait refusé de comparaître devant une Commission nommée par le gouvernement enquêtant sur des allégations de corruption et la capture de l’Etat au cours de ses neuf années au pouvoir.

Dans la même catégorie