GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » ANP COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN)

Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19: l’OIT appelle à des réformes structurelles pour faire face à la pauvreté grandissante


  22 Octobre      17        Politique (17333),

   

Abidjan, 22 oct 2020 (AIP)- Le directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder, appelle au maintien des dépenses sociales ainsi qu’à des réformes structurelles pour faire face aux dangers que constituent la pauvreté grandissante, le chômage et les inégalités, au moment où le marché du travail demeure sous le choc en raison de la crise du Covid-19.

Dans ses déclarations aux assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), Guy Ryder a souligné les conséquences particulièrement graves du Covid-19 qui affectent bon nombre des deux milliards de personnes qui occupent un emploi informel ainsi que celles qui ne bénéficient que d’une protection limitée comme, par exemple, les travailleurs temporaires, les travailleurs domestiques et les travailleurs migrants

« Alors que certaines personnes ont accès aux congés maladie ainsi qu’aux services de santé et continuent de toucher leur salaire, pour beaucoup de celles qui se situent au bas de l’échelle des revenus, les conséquences du Covid-19 sont catastrophiques. « La crise du Covid-19 a mis en évidence des inégalités profondément ancrées. Sans effectuer des changements structurels de fond, elles ne feront que s’accroître en entraînant des conséquences difficiles à prédire » a déclaré M. Ryder dans un communiqué parvenu mercredi 21 octobre 2020 à l’AIP.

M. Ryder appelle à appliquer des politiques conformes aux principes définis par les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme et aux normes en matière de sécurité sociale. « Il s’agit là d’un élément important afin que les politiques budgétaires viennent appuyer les investissements dont les systèmes de protection sociale ont tant besoin », souligne M. Ryder.

pour lui, certes, la plupart des états ont mobilisé leurs systèmes de protection sociale, mais beaucoup des mesures adoptées sont temporaires et souvent insuffisantes pour compenser le fort recul des revenus pendant cette crise qui se prolonge.

L’OIT a pu constater que la relance budgétaire a été répartie de manière inégale dans le monde si on la compare à l’ampleur des perturbations sur le marché du travail. Près de neuf dixièmes du montant de la réponse à la crise en matière de relance budgétaire a concerné les économies avancées.

« Pour combler le fossé en matière de relance dans les pays émergents et dans les pays en développement, nous aurons besoin d’une plus grande solidarité internationale tout en améliorant l’efficacité des mesures de relance. Les pays les plus pauvres ne doivent pas se retrouver dans l’obligation de choisir entre honorer leurs engagements au niveau de la dette et protéger leur population», indique M. Ryder.

Le directeur général de l’OIT a également mis en garde contre les effets profonds et durables de la crise du Covid-19 sur l’économie mondiale et les conditions de vie dans le contexte des transformations globales déjà en cours en raison de l’automatisation, de la géopolitique, du vieillissement de la population, de la migration et du changement climatique.

Dans la même catégorie