AIB Les agences publiques de presse burkinabè et ivoirienne sollicitent davantage les appuis de leurs Etats AIB Burkina/Orientation des nouveaux bacheliers : Le ministre Maïga conseille de passer par des structures officielles AIB Burkina/Forum africain : L’Afrique invité à gérer son identité numérique (ministre) AIB Côte d’Ivoire : Le président Ouattara se félicite de sa rencontre avec l’ancien président Gbagbo AGP Siguiri/Faits divers : un jeune meurt par suite d’affrontements entre groupes rivaux à Siguirini AGP AFICCON/ Exercice 2021: Validation de 16 projets d’intercommunalité d’un montant de 1301.099 782.461 pour Conakry ANP Tillabéri : L’UE et le PNUD dotent les services techniques régionaux en matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19 ANP Clôture de la session extraordinaire du parlement : Seini Oumarou se félicite de l’affectation de ressources pour améliorer les effectifs des FDS ANG Política/Governo adopta via bancária como única forma de pagamento de salários nas instituições públicas ANG Marcha de funcionários públicos/”Mais de 700 policias não recebem salários”, diz Júlio Mendonça

Forum de Saint-Louis à Essaouira : La politique migratoire du Maroc est salutaire car placée sous le signe du respect de la dignité humaine (prospectiviste sénégalais)


  4 Novembre      108        Leadership Africain (127),

   

Rabat, 03/11/2018 (MAP), La politique de gestion de la question migratoire menée par le Maroc est salutaire en ce sens qu’elle est placée sous le signe du respect de la dignité humaine, a souligné samedi à Essaouira, M. Alioune Sall, prospectiviste sénégalais et directeur exécutif de l’Institut des futurs africains, un think-tank panafricain basé en Afrique du Sud.

« La politique migratoire du Maroc est placée sous le signe du respect de la dignité humaine et c’est l’essentiel, car le migrant doit être respecté en tant qu’individu ayant quitté son territoire, peut être parce que le destin l’a desservi et qu’il est mu par la recherche d’opportunités pour une vie meilleure », a-t-il confié à la MAP en marge de sa participation au Forum de Saint-Louis (2 et 3 courant à Essaouira).

Et de poursuivre que la démarche humaniste et humaine du Maroc en matière de gestion de la question migratoire s’inscrit dans le cadre de l’engagement inébranlable du Royaume de défendre les priorités du Continent et de faire de la migration un levier du co-développement et un pilier de la coopération Sud-Sud mutuellement avantageuse.

« A mon sens, il faut faire en sorte que cette migration soit bénéfique et pour les pays hôtes et pour les pays émetteurs de migrants et c’est ce que le Maroc a bien compris et est en train de consolider », a-t-il dit.

Sur sa présence à Essaouira pour débattre des questions intéressant le Continent, M. Alioune Sall a dit tout son bonheur et sa fierté de voir le Forum de Saint-Louis « délocalisé dans la cité des Alizés, chez lui ».

« Nous avons une communauté marocaine qui s’était installée à Saint-Louis depuis 1659, et des Sénégalais qui viennent chaque année à Fès parce que nous avons cette culture commune de la Tidjaniya. C’est une communauté d’histoire, et une volonté de construire ensemble un avenir meilleur et partagé », s’est-il félicité.

Sur l’engagement du Maroc aux côtés des pays du Continent, l’intellectuel sénégalais a fait part de toute sa joie de voir des entreprises marocaines s’installer en Afrique dans divers secteurs stratégiques, faisant observer que si le Royaume est plus présent sur le Continent, il ne fait que consolider une tradition qui est la sienne.

« Nous sommes très heureux car le Maroc est très lié avec l’Afrique. (…) Bien avant l’indépendance, Feu SM Mohammed V a été l’un des artisans de ce qui était devenue par la suite l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) », a-t-il rappelé, soulignant la nécessité de saluer la démarche du Royaume car « il ne s’agit pas seulement d’un capital financier que le Maroc mobilise en Afrique, c’est aussi un capital technique, institutionnel et social « combien indispensable pour l’émergence de tous ».

Placé sous le signe « Mieux habiter le Monde », le Forum de Saint-Louis est un espace pour faire entendre la voix de l’Afrique pour un monde repensé, et souligner que la configuration du monde actuel dessine un nouvel âge d’une humanité toujours en mutation, et que les frontières de toute nature, aussi bien culturelles, économiques que géographiques qui s’effacent, retentissent dans les esprits.

Les travaux de ce forum se déclineront en plusieurs panels traitant des thématiques se rapportant à « Repensons l’imaginaire », « graines de possibles », « villes d’Afrique : rêver les métamorphoses », « Tous des Migrants », « planète terre, planète mer », « santé : les tueurs silencieux », « éducation, apprendre autrement », « art culinaire : tradition et modernité », « sport et développement » et « croire ensemble ».

Dans la même catégorie