GNA Rev. Ntim Forjour donates to schools in his constituency GNA GES and GhLA hold maiden Akim Oda Reading Festival GNA Two West Mamprusi communities attain ODF Sanitised status GNA Assin North residents call for free, fair, transparent by-election GNA Massive participation at the Reverential night to usher in Emancipation Day GNA Peace Council unhappy about chieftaincy institution’s declining dignity and integrity AIB Burkina : Lancement de la formation de 60 femmes et jeunes filles vulnérables au métier de tissage AIB L’ASECNA encourage le bachelier Adama Komi, passionné d’aéronautique AIB Marche du mouvement « U Gulmu fi » : La foule n’a pas été reçue par le gouverneur, celui-ci s’explique AIB Burkina/Diapaga : Des manifestants exigent la sécurité et la prise en charge des déplacés internes

Le Burkina Faso “apprécie fortement” la main tendue de SM le Roi Mohammed VI à l’Algérie (Pdt Roch Kaboré)


  9 Novembre      82        Photos (4359), Politique (17967),

   

Tanger, 09/11/2018 (MAP) – Le Burkina Faso “apprécie fortement” la main tendue à l’Algérie par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qui oeuvre à apaiser les relations entre les pays frères et à éliminer les discussions qui retardent l’avancement de l’Afrique, a affirmé, vendredi à Tanger, le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le Burkina Faso “apprécie positivement le dernier discours de Sa Majesté, qui travaille à faire en sorte que nous puissions éliminer entre les pays africains les faux procès, les discussions qui nous retardent afin de travailler à apaiser les relations entre les pays frères, et de rechercher les vraies solutions aux problèmes de l’Afrique, l’unité, le développement économique partagé et l’amélioration des conditions de vie de nos populations”, a déclaré à la presse M. Kaboré en marge du Forum MEDays, qui se tient du 7 au 10 novembre à Tanger.

Le chef de l’Etat burkinabé a, dans ce sens, dit “apprécier fortement la main tendue à nos frères de la République populaire d’Algérie pour qu’ensemble les frontières, qui sont fermées depuis fort longtemps, nous puissions les rouvrir, et nous puissions travailler à la cause commune de l’Afrique”.

Abordant les relations entre Ouagadougou et Rabat, M. Kaboré a assuré travailler à “consolider les relations d’amitié et de fraternité entre nos deux peuples”.

Il a également salué “la considération et l’estime qui existent entre le peuple marocain et le peuple burkinabé, et surtout l’engagement de Sa Majesté de faire en sorte que l’Afrique reste unie et forte”.

Le président burkinabé, qui vient de recevoir le Grand Prix de la 11e édition du Forum MEDays, en présence du président de l’institut Amadeus, Brahim Fassi Fihri, et du ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chargé de la Coopération africaine, Mouhcine Jazouli, s’est dit “honoré par cette distinction”.

Il a, par ailleurs, salué la tenue de cette conférence à vocation sud-sud, qui constitue une “activité de reflexion permanente sur les préoccupations de l’Afrique et du monde”, soulignant qu’elle permet de “remettre tout le monde à niveau avec des experts de tous les horizons”.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Forum MEDays, qui revendique son statut de forum du Sud, réunit près de 150 intervenants dont des chefs d’Etats et de gouvernements, des ministres et des experts de haut niveau autour de questions liées, entre autres, au développement, aux investissements, à la coopération sud-sud, à l’intégration, au genre et à la migration.

Dans la même catégorie