ANP L’UNA et Sputnik organisent une formation sur l’intelligence artificielle et la production vidéo ANP N’gourti : deux citoyens contribuent au FSSP à hauteur de 200.000 FCFA MAP Tanzanie: de fortes pluies ont fait 58 morts depuis début avril AIP La ministre Françoise Remarck encourage les acteurs culturels à saisir les opportunités du MASA AIP MASA 2024: la secrétaire d’Etat rwandaise appelle à l’unité culturelle pour l’avenir des générations africaines AIB Le ministre Jean Emmanuel Ouédraogo annonce du «beau spectacle», dans quelques jours, à l’ouverture de la 21e SNC AIB La commune de Kantchari ravitaillée doublement MAP Conflit au Soudan: L’ONU renouvelle son appel à un cessez-le-feu immédiat MAP Tarfaya: La Marine Royale porte assistance à 118 candidats à la migration irrégulière MAP Le parti MK de Zuma appelle à la démission de la présidente de la Commission électorale

Le Premier ministre Patrick Achi exhorte la population à s’adonner à la pisciculture


  5 Août      38        Agriculture (4133),

 

Tiébissou, 05 août 2022 (AIP)- Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, qui visitait lundi 1er août 2022,  l’Ecole de spécialisation en pisciculture et pêche en eau continentale (ESPPEC) de Koubi, 8 km de Tiébissou (centre, région du Bélier), a exhorté la population à s’adonner à la pisciculture, “une grande opportunité d’emplois et d’alimentation”.
M. Achi marquait une brève escale à l’ESPPEC de retour du site pilote du Centre  national de recherches agronomiques (CNRA) de la Loka, dans la région de Gbèkè. où il avait lancé un Programme national  de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (PSTACI).
Selon son directeur,  Zoué Lassina, l’ESPPEC possède à ce jour, 92 étangs piscicoles dont 62 appartiennent au programme PSTACI. Sur les  30 étangs   de l’école, 17 sont empoissonnés, “les 13 autres le seront bientôt”.
L’établissement doit former les jeunes qui vont s’adonner à la pisciculture en vue de réduire, non seulement l’importation de poissons et la sortie de devises, mais également, offrir des emplois à des Ivoiriens.
“Dans quelques mois, la Côte d’Ivoire pourra, par ce projet majeur du chef de l’Etat, fournir du travail  aux jeunes  et de l’alimentation saine aux populations à  des prix abordables”, a assuré Patrick Achi.
La Côte d’Ivoire importe 80% de sa consommation annuelle de poisson, soit une perte de devises estimée à 200 milliards de francs CFA.

Dans la même catégorie