APS COACH DES LIONNES : LA FÉDÉRATION PRIVILÉGIE LA CONTINUITÉ EN MISANT SUR YACINE MESSAOUDI (PRÉSIDENT) APS LANCEMENT DE LA DEUXIÈME ÉDITION DU GRAND CARNAVAL DE DAKAR APS APRÈS OMAN, LES LIONS ONT DÉFAIT LES EMIRATS ARABES UNIS APS CONFÉRENCE DE PRESSE DE LANCEMENT DU FESPACO À DAKAR, LUNDI APS A DAKAR ET MBOUR, DES RESTAURANTS LABELLISÉS ’’ZÉRO DÉCHET’’ APS LE FOOTBALLEUR MAKHÈTE DIOP RACONTE SON EXPÉRIENCE DANS LE GOLFE DANS UN OUVRAGE MAP Calvaire des populations de Tindouf et violences contre les migrants: l’Algérie devant ses responsabilités APS MAME FAMEW CAMARA EXPLIQUE L’IMPORTANCE DE LA PLACE DE LA FEMME DANS SES ŒUVRES APS CETTE RENCONTRE CONTRE LES EMIRATS ARABES UNIS EST UTILE (COACH) GNA Africa should address challenges of Covid-19 – President Akuffo Addo

L’ÉCONOMIE NUMÉRIQUE, FACTEUR DE CROISSANCE ET DE CRÉATION D’EMPLOIS (MINISTRE)


  11 Mai      4        Société (33431),

   

Dakar, 11 mai (APS) – L’économie numérique constitue un « véritable catalyseur » de croissance et apporte en même temps de la valeur ajoutée et des emplois à travers les innovations et la créativité, a déclaré mardi le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diatara.

« C’est un facteur d’accroissement de notre produit intérieur brut (PIB) », a-t-il notamment dit, en présidant la cérémonie de signature du cahier des charges modifié de l’opérateur de télécommunications Expresso Sénégal.

Selon Yankhoba Diattara, « le gouvernement comprend le rôle primordial que jouent les télécommunications en particulier et l’économie numérique en général dans notre tissu socio-économique ».

Le cahier des charges modifié d’Expresso Sénégal décline les modalités d’autorisation de cet opérateur à fournir la technologie 4G à ses clients.

Yankhoba Diattara affirme que la signature de cette convention s’inscrit dans la logique du Plan Sénégal émergent (PSE), qui ambitionne un déploiement d’infrastructures modernes capables de fournir des services de qualité pour faire de Dakar un hub sous régional incontournable.

Elle s’inscrit également dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie « Sénégal numérique 2025 », avec comme premier axe « un accès ouvert et abordable aux réseaux et services numériques », a-t-il ajouté.

« Notre politique de développement d’infrastructures, réceptacle et support des services nouveaux et innovants des télécommunications/TIC, à savoir le plan national Haut et Très haut débit, ambitionne un déploiement massif des réseaux de qualité », a-t-il poursuivi.

C’est ce qui explique, à l’en croire, l’élargissement continu de l’environnement des télécommunications/TIC avec l’entrée sur le marché de trois nouveaux fournisseurs d’accès à Internet, trois nouveaux MVNO (opérateurs de réseau mobile virtuel) et d’autres opérateurs de réseaux privés.

D’après M. Diatara, l’acquisition par Expresso de la licence 4G et l’alignement de son cahier des charges sur celui des autres opérateurs permettra au régulateur de mieux prendre en charge plusieurs aspects de la régulation relatifs au marché des télécommunications.

Expresso Sénégal couvre déjà 10 des 14 régions du Sénégal avec des services 4G, selon son directeur général, Hani Osman El Hassan. Dans les mois à venir, dit-il, cette couverture sera étendue à trois autres régions, pour une couverture totale de 45% de la population.

« Notre objectif est de couvrir 65% de la population en 4G d’ici la fin de l’année 2021 », a-t-il précisé, affirmant que les investissements réalisés par Expresso ont permis une augmentation de la couverture 3G de 60 % avec une ambition de passer à 80 % en fin d’année.

De même Expresso s’engage à participer à l’effort national pour contribuer à l’atteinte des objectifs de création d’emplois pour les jeunes avec le réseau de ses revendeurs et partenaires.

Dans la même catégorie