APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN CENTRE AÉRÉ ET D’UN HÔPITAL DE L’UMEFP APS SRAJ : LE SÉNÉGAL VEUT S’APPUYER SUR « L’ENCADREMENT » ET LA « BONNE APS LE PAIS PRÉSENTÉ AU COURS D’UN CDD À NIORO ACP Ministère du Budget : deux grandes performances à l’actif de Pierre Kangudia ACP Deux millions des tonnes des frets par an attendues du trafic entre le pont Kinshasa-Brazzaville d’ici à 2025 ACP L’ouvrage « Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement » porté sur les fonts baptismaux APS KAOLACK : DES PROJETS POUR 144 MILLIARDS DE FCFA ENTRE 2012 ET 2018 APS PÊCHE ARTISANALE : UNE ACADÉMIE POUR RENFORCER LES RELATIONS AVEC LE MONDE DE LA RECHERCHE APS SITUATION ALIMENTAIRE : AUCUN DÉPARTEMENT N’EST EN PHASE DE CRISE, SELON LE SE/CNSA ACP Déploiement des Kits électoraux de la CENI au Kwango et au Kwilu

34 milliards de francs de l’AFD pour financer le SMARTGRID


  6 Juillet      47        Coopération (4743), Economie (21002), Finance (3645),

   

Dakar, 5 juil (APS) – Le gouvernement du Sénégal et l’Agence française de développement (AFD) ont signé jeudi à Dakar une convention de financement d’environ 34 milliards de francs CFA destinée à la mise en œuvre du programme SMARTGRID, a appris l’APS.

Le document a été paraphé par le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et la directrice de l’Agence française de développement, Laurence Hart, en présence du Directeur Afrique de l’Ouest et Centrale de l’agence.

Le SMARTGRID est un réseau dit  »intelligent » destiné à optimiser la production, la distribution, la consommation pour mieux mettre en relation l’offre et la demande d’électricité.

 »Cette convention (…) est une contribution essentielle à l’exécution de cet important programme du secteur de l’énergie, un des fondements du succès du Plan Sénégal Emergent », a dit le ministre de l’Economie dans un discours dont l’APS a obtenu copie.

Le programme SMARTGRID  »vise à améliorer notre compétitivité énergétique ainsi que les conditions de vie des populations grâce à la sécurisation de l’approvisionnement en électricité », a ajouté Amadou Ba.

Il  »’permettra de renforcer et de moderniser les réseaux de transport afin de prendre en compte les nouvelles capacités de production énergétique de la SENELEC et de réduire ainsi les pertes inhérentes au transport d’énergie ».

Le programme  »permettra également d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre production énergétique, conformément aux orientations (du chef de l’Etat sénégalais) qui a fait du mix énergétique un axe majeur de la gouvernance du secteur », selon Amadou Ba.

Il a relevé que ce nouveau concours financier obtenu de l’AFD  »témoigne, une fois de plus, de l’excellence des relations séculaires et de la coopération fructueuse entre notre pays et la République française ».

L’AFD qui célèbre ses 75 ans de présence au Sénégal,  »a honoré ses engagements à accompagner la mise en œuvre du PSE, engagements pris en février 2014 lors du Groupe Consultatif de Paris », a salué Amadou Ba.

Selon lui, 41 conventions de financement ont été signées pour un montant total de plus 129 millions euros, soit environ 846, 4 milliards de francs CFA.

OID/AKS/ASG

Dans la même catégorie