MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines ANP La réunion des ministres sous le thème ‘’La politique budgétaire, le commerce et le secteur privé à l’ère du numérique: Une stratégie pour l’Afrique’’ ANP Niger: 21ème mission médicale chinoise à l’Hôpital Général de Référence de Niamey ANP Le Président Issoufou procède à l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza AIB Burkina/Kundé d’or 2019: Floby, Maï Lingani et Nabalum, nominés MAP Mozambique: le bilan du cyclone Idai augmente à 217 morts (ministre) AIB Burkina/ Putsch 2015 : Des avocats de la défense protestent en vain contre la diffusion d’éléments sonores AIB La Chine offre à nouveau des bourses d’étude d’une valeur de 4,8 millions de FCFA APS SOULEYMANE BACHIR DIAGNE : « L’ÉCOLE AFRICAINE DOIT ÊTRE UN ESPACE PLURILINGUE’’

34 milliards de francs de l’AFD pour financer le SMARTGRID


  6 Juillet      63        Coopération (4989), Economie (22844), Finance (3732),

   

Dakar, 5 juil (APS) – Le gouvernement du Sénégal et l’Agence française de développement (AFD) ont signé jeudi à Dakar une convention de financement d’environ 34 milliards de francs CFA destinée à la mise en œuvre du programme SMARTGRID, a appris l’APS.

Le document a été paraphé par le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et la directrice de l’Agence française de développement, Laurence Hart, en présence du Directeur Afrique de l’Ouest et Centrale de l’agence.

Le SMARTGRID est un réseau dit  »intelligent » destiné à optimiser la production, la distribution, la consommation pour mieux mettre en relation l’offre et la demande d’électricité.

 »Cette convention (…) est une contribution essentielle à l’exécution de cet important programme du secteur de l’énergie, un des fondements du succès du Plan Sénégal Emergent », a dit le ministre de l’Economie dans un discours dont l’APS a obtenu copie.

Le programme SMARTGRID  »vise à améliorer notre compétitivité énergétique ainsi que les conditions de vie des populations grâce à la sécurisation de l’approvisionnement en électricité », a ajouté Amadou Ba.

Il  »’permettra de renforcer et de moderniser les réseaux de transport afin de prendre en compte les nouvelles capacités de production énergétique de la SENELEC et de réduire ainsi les pertes inhérentes au transport d’énergie ».

Le programme  »permettra également d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre production énergétique, conformément aux orientations (du chef de l’Etat sénégalais) qui a fait du mix énergétique un axe majeur de la gouvernance du secteur », selon Amadou Ba.

Il a relevé que ce nouveau concours financier obtenu de l’AFD  »témoigne, une fois de plus, de l’excellence des relations séculaires et de la coopération fructueuse entre notre pays et la République française ».

L’AFD qui célèbre ses 75 ans de présence au Sénégal,  »a honoré ses engagements à accompagner la mise en œuvre du PSE, engagements pris en février 2014 lors du Groupe Consultatif de Paris », a salué Amadou Ba.

Selon lui, 41 conventions de financement ont été signées pour un montant total de plus 129 millions euros, soit environ 846, 4 milliards de francs CFA.

OID/AKS/ASG

Dans la même catégorie