GNA Hohoe records seven new COVID-19 cases GNA Makeup Reality Show to enhance Ghanaian beauty GNA Veteran gospel musician Sam Martey drops new music video « Lift Him High » AGP Minusca/contingent gabonais: Dans l’enfer centrafricain AGP Gabon/Koulamoutou : Les responsables locaux du PDG outillés sur les réformes et la nouvelle fiche d’adhésion ANP Gabon/Tchibanga : L’incivisme facteur de l’insalubrité publique dans la ville AGP Gabon/Bienfaisance: Ecuélé Manga apporte son soutien au projet «SOS Maisons Précaires» ANP La Ville de Niamey offre du matériel de santé de plus de 160 millions F CFA aux services de santé de la région AGP Sahara: Le Gabon en soutien au plan d’autonomie sous la souveraineté du Maroc AGP Gabon: Deux agents radiés des Forces de police nationale

8ème forum de la SADC: le Premier ministre Ilunkamba exhorte les parlementaires à préserver les acquis de l’alternance


  4 Décembre      17        Politique (14285),

   

Kinshasa, 04 Déc. 2020 (ACP) – Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a exhorté vendredi, les parlementaires à préserver les acquis de l’alternance afin de servir d’exemple pour la sous-région et toute l’Afrique.

Le Premier ministre qui l’a dit à l’ ouverture ce même jour, au Palais du Peuple des travaux de la 48e session du forum parlementaire de la SADC, a dans son discours indiqué que la RDC apprécie, à sa juste valeur, l’occasion lui offerte d’accueillir ces assises, soulignant qu’elle restera à jamais reconnaissante à cette organisation sous régionale (SADC) et aux hommes des troupes qui sont tombés dans le champ de bataille pour la défense de son intégrité territoriale et sa souveraineté dont il a saisi l’occasion pour saluer la mémoire devant l’assemblée.

« Je me permets de rappeler l’existence des relations historiques entre la SADC et mon pays. En effet, au lendemain de la guerre d’agression en 1998, les troupes de la SADC composées des contingents Angolais, Namibiens et Zimbabwéens, ont apporté leur appui aux nôtres afin de mettre fin à cette invasion étrangère », a dit le Premier ministre précisant qu’actuellement, au sein de la Monusco, la brigade internationale composée des militaires Sud-africains, Tanzaniens et Malawites, est le fer de lance de cette force onusienne contre les forces négatives à l’Est de la RDC.

Dans le même registre, le Chef de l’exécutif a rappelé un autre fait historique qui a nécessité l’implication de la SADC dans la promotion de la paix lors du dialogue inter congolais de Sun City qui a conduit à la mise en place de 2003 à 2006, d’un régime de Transition 1+4 et de l’adoption en 2006 par référendum, de la constitution qui régit la RDC. C’est grâce à cette constitution que la RDC a pu organiser les élections de 2006, 2011 et 2018 qui ont donné lieu à une alternance civilisée et pacifique des pouvoirs, a encore soutenu Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

« C’est un acquis qu’on doit, à tout prix, préserver malgré les dissensions internes au sein de la coalition au pouvoir dans notre pays et que c’est à ce prix que nous ferons de l’alternance politique et pacifique au sommet de l’État, une tradition dorénavant ancrée dans notre démocratie, appelée à servir d’exemple pour la sous-région et toute l’Afrique », a-t-il déclaré.

Il a enfin félicité la SADC pour cet accompagnement du premier gouvernement post alternance.

Pendant deux jours soit du 04 au 05 décembre 2020, les députés et les du Botswana, Lesotho, Madagascar, Malawi, Afrique du Sud, Zambie et autres pays de la SADC vont échanger avec leurs homologues congolais autour des divers thèmes de l’intégration multiforme, cheval de bataille de la SADC à travers une vidéoconférence.

À cette occasion, le Palais du Peuple siège du Parlement Congolais abrite ces travaux qui s’inscrivent dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, à l’heure où les effets néfastes dus à la covid19 continuent à mettre en péril les économies mondiales.
Ce forum parlementaire est l’une de neufs institutions principales de la SADC qui se réunit chaque deux ans.
Ce grand rendez-vous est une occasion de consolider l’unité des 345 millions d’habitants dont ils sont les représentants légitimes et de renforcer l’intégration régionale en Afrique.

Dans la même catégorie