APS VERS ’’DES DISPOSITIONS PRATIQUES » POUR LE « PAIEMENT SYSTÉMATIQUE’’ DES INDEMNITÉS DES EXAMENS ET CONCOURS APS SÉCURITÉ DE PROXIMITÉ : MACKY SALL PROLONGE D’UN AN LES CONTRATS DES AGENTS DE LA PROMOTION 2014 APS LA DEUXIÈME PHASE DE LA CMU SERA LANCÉE CETTE ANNÉE, SELON MACKY SALL APS A CAUSE DU COVID-19, LE GOUVERNEMENT SUSPEND SES CONFÉRENCES BIMENSUELLES JUSQU’À NOUVEL ORDRE APS ARACHIDE : À KAOLACK, LA SONACOS EST EN RETARD SUR SES OBJECTIFS DE COLLECTE (DIRECTEUR) APS L’UNICEF OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES ÉLÈVES DE FAMILLES VULNÉRABLES DE ZIGUINCHOR GNA Kotoko moves to third place on league log after beating Dwarfs GNA Ayebeng Memorial Kindergarten Block gets facelift GNA Avoid over enrollment of school pupils- Director of Education GNA Parliament stands down motion to suspend payment of university fees

Angola : Une nouvelle usine de traitement de gaz naturel lancée en 2021 (compagnie)


  28 Décembre      14        Economie (10825),

   

Luanda, 28/12/2020 -(MAP)- La compagnie pétrolière angolaise «ENI-Angola» a annoncé, lundi, la construction prochaine d’une usine de traitement de gaz naturel devant permettre la création de trois mille emplois à partir du deuxième trimestre 2021.

Le projet a une capacité de traitement de 400 millions de pieds cubes de gaz par jour, précise la compagnie dans un communiqué, notant que la construction de l’usine située dans la province du nord du Zaïre durera trois ans et occupera une superficie de 100 hectares dans le village de Quivinca Nvemba, en périphérie de la municipalité de Soyo.

Le projet, un consortium entre ENI-Angola-SPA et Sonangol-EP, comprend également l’exploration de deux champs de gaz non associés à Quilima et Maboqueiro. Il est situé dans la zone offshore angolaise en eau peu profonde, à 50 kilomètres de la côte nord de l’Angola au sud du fleuve Congo.

Selon le directeur de l’ingénierie du projet, Nelson Ramos, la construction d’une usine de traitement de gaz naturel comprend également l’installation de la plateforme Quilima, ainsi que le forage de neuf puits de gaz naturel sur le site.

Une autre plate-forme satellite sera créée pour relier le champ de Quilima et Maboqueiro par une ligne sous-marine de sept kilomètres, ainsi que le forage de quatre puits dans l’itinéraire, a-t-il révélé.

Il a de même souligné que le projet comprendra également une station de traitement de gaz à terre, composée d’une unité de séparation, de stabilisation, de déshydratation et de compression pour le gaz associé et de stabilisation pour les condensats.

L’usine de traitement de gaz naturel liquéfié «Angola LNG», opérant à Soyo depuis 2012, sera le principal destinataire du gaz à produire dans la nouvelle usine, précise-t-on de même source

Dans la même catégorie