MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection marocaine féminine de football confirme face à son homologue tunisienne (4-1) MAP Sénégal: le gouvernement adopte un projet de loi d’amnistie des faits liés aux violences survenues entre 2021 et 2024 (officiel) MAP La méningite tue au moins 20 élèves dans le nord-est du Nigeria MAP Qualifications JO-2024 (3è tour retour): La sélection nationale féminine de football bat son homologue tunisienne (4-1) et se qualifie au 4è et dernier tour AIP François Olivier Gosso nommé directeur exécutif de l’Association africaine de l’eau et de l’assainissement AIP Le ministère des Affaires étrangères s’investit pour une mise en œuvre optimale de son budget 2024 AIP Lutte contre le paludisme: vers la consolidation des résultats de 2023 dans l’Indénié-Djuablin AIP Des experts en génie civil s’inspirent de l’expérience du LBTP en matière de revêtements routiers AIP Valentine’s day : les participants instruits sur l’harmonie dans le couple lors de la 2ème édition

Burkina : La vulgarisation des centrales photovoltaïques sera bénéfique au gouvernement (Doctorant en physique appliquée)


  29 Septembre      166        Développement durable (450),

 

Ouagadougou, 28 sept. 2021(AIB)-Florent Sami Palm doctorant en physique appliquée à l’université de Nairobi au Kenya a confié mardi à l’Agence d’information du Burkina que la vulgarisation des centrales photovoltaïques connectées au réseau national électrique sera bénéfique au gouvernement burkinabè.

Au Burkina Faso, le coût de l’électricité est subventionné par l’Etat.

Mais cette subvention pourrait prendre fin par la vulgarisation des centrales photovoltaïques connectées au réseau électrique national, a affirmé mardi le doctorant Florent Sami Palm.

Selon lui, la vulgarisation entraînera la baisse des coûts de l’électricité et du KWh et va être économique pour le gouvernement.

Florent Sami Palm a indiqué que la vulgarisation va permettre aux couches vulnérables d’avoir accès à l’énergie propre moins chère et à l’installation de paquet solaire dans les ménages (500 cent mille FCFA coût moyen par ménage).

Il a relevé que le Burkina Faso dispose d’un grand gisement solaire pour pouvoir faire face au déficit en termes d’énergie dans notre pays.

Il a invité le gouvernent et le secteur privé a explorer cette source d’énergie et d’y investir beaucoup afin d’avoir un rendement à long terme qui sera rentable en terme d’économie.

Le doctorant en physique appliquée à l’université de Nairobi au Kenya Florent Sami Palm travaille dans le domaine de l’énergie.

Le thème de ses travaux est « L’évaluation technico-économique des centrales solaires photovoltaïques connectées au réseau électrique sous climat sahélien : le cas du Burkina Faso ».

M. Palm, a rappelé qu’actuellement au Burkina Faso, les centrales thermiques utilisent beaucoup le carburant pour s’alimenter ce qui est très chère pour le gouvernement quand on connait le coût élevé du carburant.

Dans la même catégorie