ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan GNA NPP, NDC share ideas on financing universal health care

CEDEAO/GARANTIE UNIQUE DU TRANSIT ROUTIER INTER-ETATS : LES OPERATEURS ECONOMIQUES DE CINKASSE SENSIBILISES SUR LA PROCEDURE


  9 Octobre      15        Economie (10105),

   

Cinkassé, 9 oct. (ATOP) – Les opérateurs économiques de Cinkassé notamment les acteurs impliqués dans le transit routier sur le corridor Togo-Burkina Faso ont été sensibilisés, le mardi 6 octobre à Cinkassé, sur la procédure de la Garantie Unique du Transit Routier Inter-Etats de la CEDEAO sur le corridor Togo-Burkina Faso.
Cette procédure, instituée par la CEDEAO dans sa vision d’encourager les échanges intercommunautaires par la facilitation du Transport routier inter-Etats, est mise en œuvre par les administrations douanières et les chambres de commerce et industrie en général. S’agissant du corridor Togo-Burkina Faso, la procédure est mise est en œuvre par les administrations douanières et les chambres de commerce et industrie des deux pays.
La Garantie Unique du Transit Routier Inter-Etats de la CEDEAO est un mécanisme de facilitation des échanges au plan communautaire. Elle vise la simplification des procédures, la réduction du coût de transit, l’amélioration de la rotation des opérations de transit et l’amélioration singulière de l’attractivité du corridor. C’est une chaine de cautions fusionnée en une seule caution pour une perception unique dans le pays du départ du Transit à un taux de 0,5% au lieu de plusieurs cautions pour plusieurs perceptions dans tous les pays du même corridor comme par le passé.
Au cours de la sensibilisation, il a été présenté aux participants, les conclusions de la rencontre de Dapaong sur le mécanisme de la garantie unique qui a réuni du 31 août au 4 septembre, les acteurs du transit du Togo et du Burkina Faso dont l’objectif est de susciter la compréhension et l’adhésion des partenaires. Les participants ont également suivis des présentations sur la garantie unique au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la procédure de la garantie unique sur le corridor Togo-Burkina Faso.
Le représentant du président de la chambre de commerce et d’industrie du Togo, Remy Moevi s’est réjoui de la présence de tous les acteurs du système qui prouve leur engagement à s’investir pour la facilitation des échanges et, partant, l’amélioration du climat des affaires au sein de l’espace communautaire. Pour lui, faciliter les échanges entre nos pays devient une action urgente à traduire en stratégie commune. « Le gouvernement dans son Plan National de Développement (PND) 2018-2022 a prévu de faire du Togo, un hub logistique et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région », a déclaré M. Moevi. Il a souligné que la garantie unique vient à point nommé pour faciliter les transactions des opérateurs économiques de l’espace CEDEAO afin que le secteur privé tire des bénéfices attendus de la mise en œuvre du PND.
Le représentant du Commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR), le Col. Agoro Médjéssirbi a expliqué les avantages de ce mécanisme. Il a cité, entre autres, la réduction du coût du transit, la sérénité et surtout le gain de temps qui est recherché par tous les opérateurs du commerce international.
Le préfet de Cinkassé, Cdt Yanani Tièkabe s’est réjoui du choix de sa préfecture pour accueillir cette rencontre issue des conventions signées par les chefs d’Etats de la CEDEAO dans l’objectif de faire de la sous-région, une communauté économique prospère.
Le préfet a invité les acteurs du transit a adhéré pleinement à ce mécanisme qui apporte une plus-value à leurs activités quotidiennes.

Dans la même catégorie