GNA PNC poised to giving Ghana a new look GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President AGP Gabon: L’Institut Français du Gabon rouvre ses portes au public AGP Gabon/Justice: Les séminaristes édifiés sur le nouveau Code civil gabonais APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE APS HUIT NOUVEAUX CAS DE COVID-19 AGP Gabon: Délibération du BEPC et CEP à partir de ce dimanche 25 octobre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Don d’une Fondation à des structures du ministère en charge de la Santé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des postes téléviseurs et décodeurs offerts aux chefs de village du secteur Sud de Niakara AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Reprise des activités économiques à M’Bahiakro suite au couvre-feu

CONGO : LANCEMENT DES HOMOLOGATIONS DES PESTICIDES DANS LE PAYS


  17 Septembre      7        Agriculture (1616),

   

Brazzaville, 17 Septembre (ACI) – Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, M. Henri Djombo, a lancé, le 16 septembre à Brazzaville, les homologations des pesticides en République du Congo.

 Il a fait ce lancement au cours de la cérémonie d’installation du secrétariat général du comité national de gestion des pesticides (Cngp), organisée par le Comité inter-Etat des pesticides de l’Afrique centrale (Cpac).

«Devant le danger qui nous guette, la règlementation seule peut constituer la panacée. Il nous faut également développer des alternatives aux pesticides, en mettant à contribution notre biodiversité richement dotée et en promouvant la pratique d’une agriculture biologique», a-t-il dit M. Djombo.

A son avis, l’intensification de la production agropastorale et halieutique ne peut se concevoir en dehors de l’utilisation des pesticides, car ils ont pour vocation de lutter contre les organismes nuisibles, vecteurs des maladies humaines et animales.

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) estime que 4,6 millions de tonnes de pesticides chimiques sont pulvérisés dans le monde chaque année, ce qui équivaut à 146 kg par seconde. Bien que les pays en développement représentent 25% de la consommation mondiale, ils enregistrent 99% des décès dus à l’utilisation des pesticides.

De 2005 à 2019, les services des douanes du Congo ont enregistré des importations de 6.278.448 tonnes de pesticides, représentant une valeur monétaire de sept milliards 981 millions 212 mille 729 Fcfa, ajoute la Fao.

«Le Cpac se réjouit de la présentation du Cngp destiné à fluidifier la circulation d’informations sur la gestion des pesticides entre ses services et le Congo», a indiqué le directeur général dudit Comité, M. Auguste Itoua.

Le Cngp du Congo est un organe consultatif de coordination et d’orientation des activités relatives à la gestion nationale des pesticides. Il réunit en son sein toutes les entités des pouvoirs publics et privés exerçant une responsabilité dans le processus national de gestion des pesticides, a-t-on noté.

Dans la même catégorie