AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: les USA appellent les Ivoiriens à éviter la violence et les discours de haine AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : La CEI locale procède à la mise en route des agents et du matériel électoraux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Début du scrutin à Tiassalé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le scrutin démarre dans le calme à Adzopé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Des agents électoraux refoulés dans des villages à Tiassalé AGP CAF/ligue des champions : La demi-finale (Zamalek-Raja) et la finale reportées. AGP Kindia-Société : Les occupants du centre commercial sommés de quitter dans un délai de 72 heures ! AGP Boké/Infrastructures : 12,8 milliards GNF pour compenser les riverains de la route de contournement AGP Présidentielle en Côte d’Ivoire : Soutien de la communauté ivoirienne en Guinée au président Wattara ANP Le Ministre burkinabé des Mines et des Carrières reçu par le Président Issoufou

CONGO : LES SÉNATEURS APPROUVENT POUR LA 9ÈME FOIS LA PROROGATION DE L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE


  28 Septembre      6        Société (24322),

   

Brazzaville, 28 Septembre (ACI) – Le Sénat a donné, au cours de la 8ème session extraordinaire, quitus au gouvernement de proroger pour la 9ème fois l’état d’urgence sanitaire pour une durée de 20 jours supplémentaires à compter du 28 septembre.

Au cours de cette session plénière, le président du sénat, M. Pierre Ngolo, a fait savoir que la prorogation est une précaution nécessaire qui doit engager tous les citoyens à se positionner comme acteurs principaux du combat contre la pandémie de la Covid-19.

Il a ajouté que, sans répit, ce combat concerne tous les Congolais, tant qu’il n’est pas établi que ce fléau qui n’épargne personne est véritablement vaincu.

Suite à l’assouplissement de certaines restrictions, il a invité les Congolais à être davantage disciplinés et à respecter strictement les règles éditées pour ne pas créer les conditions d’un nouveau confinement plus dur et difficile à supporter, car de nombreux exemples vécus à travers le monde montrent bien la particulière capacité de rebondissement de cette pandémie.

Poursuivant son propos, M. Ngolo a dit que l’Etat sera dans l’obligation d’exercer son autorité aux dépens de libertés individuelles si, par des comportements désinvoltes, la population laisse s’envoler la propagation.

Défendant le projet, le ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, M. Aimé Ange Wilfrid Bininga, a laissé entendre qu’après l’avis du comité des experts et l’examen des mesures prises par le Gouvernement, il a été jugé nécessaire de proroger l’état d’urgence, étant donné que celui actuellement en vigueur est arrivé à terme le 27 septembre.

De même, il a informé le sénat du ralentissement à Brazzaville et à Pointe-Noire, ainsi qu’à travers le pays, de la vitesse de propagation de l’épidémie, selon les données épidémiologiques collectées durant les vingt premiers jours du mois de septembre.

Sur 3.156 personnes testées à Brazzaville entre le 1er et le 20 septembre, 112 seulement ont été déclarées contaminées. Dans la même période, à Pointe-Noire, sur 2.097 personnes testées, 89 ont été déclarées contaminées. A ce jour, Brazzaville compte 609 cas actifs de maladie et 2.581 personnes guéries de la Covid-19.

A la date du 20 septembre dernier, 125 cas actifs et 1.185 personnes guéries ont été dénombrés à Pointe-Noire, souligne le rapport du comité d’experts.

Dans la même catégorie