AIB Vacances mouvementées pour Charles Kaboré et ses compatriotes burkinabè à l’étranger AIB Burkina : Après 40 ans d’existence, l’Ecole nationale d’élevage veut davantage diversifier ses filières AIB Burkina : Onze personnes  »décèdent » pendant leur garde à vue (Procureur) GNA Gospel music sensation Yaw Spoky out with single GNA NRCCD to open Model Inclusive School in September GNA e.TV Ghana /Japan Motors open registration for 2019 Corporate Run APS MANSOUR FAYE DÉBALLE UN « PAQUET D’ENGAGEMENTS » SUR DES OUVRAGES À RÉALISER À THIÈS GNA E. African security experts, policymakers urge concerted efforts in conflict resolution GNA U.S. to raise bar for « made in America » products GNA Sudan, South Sudan to address oil flow constraints

Côte d’Ivoire : 900 millions USD prévus par la BM en 2019


  26 Juillet      64        Economie (24322), Finance (3799),

   

Abidjan, 26/07/2018 (MAP) – La Banque mondiale (BM) envisage d’appuyer 10 nouveaux projets en Côte d’Ivoire pour un montant de 900 millions de dollars USD, soit environ 505 milliards Fcfa, au cours de l’année 2019, a fait savoir, jeudi à Abidjan, le directeur des opérations de la BM pour le pays, Pierre Laporte.

« Dix nouveaux projets sont prévus pour être approuvés en 2019, représentant un total de 900 millions de dollars américains (505,481 milliards de Fcfa) », a dit le responsable de la BM lors d’une conférence de presse.

Il a, par ailleurs, fait savoir qu’au cours de l’année fiscale 2018, qui a débuté le 1er juillet 2017 pour s’achever le 30 juin 2018, « 11 nouveaux projets ont été approuvés pour un montant de 1,218 milliard de dollars Us soit 683 milliards Fcfa », ajoutant que le pays a franchi pour la première fois la barre d’un milliard USD.

Le taux de décaissement réalisé par la Côte d’Ivoire s’est quant à lui établi à 15,4% en 2018 contre 37% l’année précédente. Selon M. Laporte, les opérations de l’Etat ivoirien sont « satisfaisantes » cependant, « les objectifs de 20% fixés par la région pour chaque pays n’ont pas pu être atteints ».

Le montant net délaissé par les projets, y compris l’appui budgétaire, s’élève à 243,59 millions de dollars américains soit 136 milliards Fcfa, a-t-il poursuivi. L’Etat devrait davantage fournir d’efforts pour assurer son équilibre budgétaire. La dette du pays a atteint 47% du Produit intérieur brut (PIB), un « risque modéré » selon la BM.

Dans la même catégorie